samedi 13 décembre 2014

Comment et pourquoi je ne me lave plus le vagin et la vulve

TRIGGER WARNING
Cet article peut heurter la sensibilité de ceuxlles qui ne sont pas à l'aise avec leur corps,
ou avec des mots du dictionnaire tels que vagin, vulve, pénis, poil, masturbation, etc.


Salut poiscaille.
Que tu sois de passage sur ce blog ou un.e fidèle lecteur.trice, je suis sûre que tu ne t'attendais pas à lire le témoignage d'une gonzesse qui ne se lave plus le sexe. Mais comment en suis-je arrivée là ? que tu te demandes certainement, un peu dégoûté.e. Pour le savoir il me faut faire un tour d'horizon sur la vulve, ce grand tabou inconnu.


Le tabou de la vulve

Le sexe, c'est tabou. Un pénis est tabou, du coup. Mais dans l'histoire, la vulve n'est pas seulement un tabou : elle est complètement oubliée. C'est un peu comme si elle n'existait pas. Malgré les montées de féminisme qu'on voit à gauche et à droite, la vulve est une zone vierge, comme un Triangle des Bermudes (arh, arh). Beaucoup de gens l'ignorent, volontairement ou non. Les règles commencent à faire parler d'elles, timidement. On commence à les considérer autrement que comme un truc impur et sale qui pue le métal. Mais le sexe, lui, dans tout ça ?

Les représentations des attributs sexuels sont toujours idéalisées. Du coup, que ce soit dans des pubs pour de la lingerie ou dans du porno, les seins et la vulve (et le pénis) seront toujours retouchés. Poils ou pas, la forme de ces sexes est parfaite. Pas de grosses lèvres qui se barrent comme un bec de canard, pas de petites lèvres distordues qui dépassent, pas de lèvre plus grosse que l'autre...
Bref, en un mot comme en cent ; la vulve est tellement idéalisée que personne ne peut s'y identifier. Et bien sûr, c'est la même chose pour les seins.

Actuellement, l'éducation que l'on donne aux petites filles* est sans équivoque : ton corps change, tu peux le constater. Mais ne joue pas avec tout ça, c'est réservé aux garçons. De fait, selon les sondages sur le sujet, la population masculine se masturbe beaucoup plus que la population féminine ! Tout cela influe sur le comportement des femmes* par rapport à leur sexe. On ne connait pas cette zone, parce qu'on nous a donné le minimum vital d'informations. Beaucoup ne s'y intéressent pas car on leur a dit que le sexe c'est mal surtout pour les filles. Peu de personnes, dans leur vie, ont pris un miroir pour s'observer la vulve. Peu de personnes connaissent les différentes zones et fonction de leur sexe. Moi-même, jusqu'à il y a peu, j'ignorais la différence entre vulve et vagin.
*Je parle ici de 'petites filles' et autres car c'est la position de la société envers les individus assignés à ce sexe

Il est temps pour les porteur.euses de vulve de nous réapproprier notre corps dans son ensemble. Il est temps de nous observer, de nous intéresser, de nous connaître. Sans cela, pas de vraie libération sexuelle. Pas de liberté tout court ! Alors, allons-y pour un mini cours d'anatomie. Je vous invite à prendre votre miroir de poche.


Qu'est-ce qu'une vulve ?

La vulve désigne le sexe dans son ensemble. Il se compose de différentes parties ; notamment les grandes et petites lèvres, qui enserrent l'entrée du vagin, le clitoris et le méat urinaire. Voilà pour ce qui est externe.
La vulve est le siège de diverses sécrétions corporelles, comme l'urine, les règles ou les pertes blanches. Mais une vulve peut aussi suinter des sécrétions cutanées ou du sébum !
C'est à l'intérieur que l'on retrouve le vagin, qui est le conduit reliant la vulve au col de l'utérus. Le vagin n'est pas très long, environ 8 cm seulement. Avec le clitoris et le pénis, il est une des zones du corps les plus stimulées durant les rapports sexuels.
La vulve et le vagin ont en général un pH de 4 - 4,5 grâce aux lactobacilles qui produisent de l'acide en synthétisant le glycogène présent dans le col. Cette acidité permet de protéger la vulve et le vagin des attaques extérieures (sauf du Candida Albicans, friand des milieux acides). Mais le pH de la vulve change ! Non seulement il est différent dans le vagin (entre 3,8 et 4,5) et dans la vulve (de 4 à 7), mais en plus, selon l'âge ou les maladies le pH varie ! Il peut monter à 6 durant les règles, ou descendre sous 4,5 en cas de mycose vaginale. A la ménopause, le pH est différent également, et peut aller jusqu'à 7 ! Il est donc très important de respecter ce pH, lié aux lactobacilles.

La vulve est donc pourvue d'une flore vaginale très fragile. Un rien peut la déstabiliser, faire varier le pH, et donc être vulnérable aux attaques extérieures (mycoses, bactéries, etc). La prise de pilule a une incidence sur cette balance en modifiant l'équilibre de cette flore, ce qui rend la vulve plus sensible aux infections.

La vulve et le vagin possèdent leurs propres systèmes de nettoyage. Les sécrétions vaginales, ou 'pertes blanches', sont le résultat d'une desquamation du vagin, qui se débarrasse de ses cellules mortes sur ses parois. Leur consistance peut être mousseuse, filante, glaireuse, et la couleur varie du blanc au jaunâtre. Le smegma, lui, est une substance blanche composée de cellules mortes, de sécrétions cutanées, d'eau et de bactéries naturelles. Il sert à nettoyer et lubrifier la vulve, et apparaît au bout de 36 heures environ après le dernier lavage.

Le vagin et la vulve sont donc pensés pour être autonomes en terme de propreté (ou presque). Leur nature fragile ne demande qu'un nettoyage à l'eau chaude pour bien fonctionner. Et pourtant, certaines marques de nettoyants intimes n'hésitent pas à accumuler les approximations et les mensonges pour revendre leur came. Résultat, certain.e.s sont persuadées qu'une vulve sent mauvais, est sale et qu'il est indispensable de la nettoyer au karcher. Il est temps de déconstruire ces mythes. Accrochez-vous à votre slip, certains sont dans l'inconscient collectif depuis tellement longtemps qu'il peut être dur de s'en défaire !



Pourquoi lâcher son nettoyant intime

Première chose, une vulve ne sent pas mauvais ! Chacune a son odeur corporelle, et certaines seront peut-être plus prononcées que d'autres. Mais une vulve saine ne sent pas grand chose ! D'ailleurs, une odeur désagréable est synonyme de maladie. Or, le savon masque ces odeurs annonciatrices de problème. Du coup, on va moins vite chez le gynéco pour faire un bilan et se faire soigner. Ce qui laisse le temps au problème de bien s'enraciner.

Deuxième chose, le pH de la vulve, on l'a vu, est changeant selon les périodes. Or, le savon n'est pas acide mais basique (par exemple, Saforelle se vante d'avoir un pH de 8 pour ses produits) ! Pourquoi flinguer sa flore intime avec une base en nettoyage quotidien, alors qu'elle ne demande que de l'acidité ? On ne me fera pas croire que mélanger une base à un acide ne fout pas le brin dans tout ça. C'est un non sens total.

Conclusion : le savon, à moins d'avoir des problèmes d'ordre médical, est totalement dispensable, voire dangereux pour la flore intime. Il dérègle l'acidité de la zone, perturbe l'équilibre naturel, empêche de sentir les signes d'infection... Bref, il est inutile. Les vendeurs de ce genre de produits, ayant tout intérêt à les vendre, ont fait de la pub pour faire croire que c'était indispensable. Et pourtant, tout ce que demande la vulve, c'est un simple nettoyage quotidien avec de l'eau chaude. Et c'est tout !

Et le respect dans tout ça ? Et la sexualité ?



Beaucoup de gens font l'amalgame poils = sale/paresseuse/négligée.
Ce genre de pensée me donne un peu envie de donner des claques. Poiscaille, les poils, comme les cheveux, ça se lave. Au savon, au shampoo ou à l'eau, comme vous voulez. De plus en plus de gens arrêtent de se raser ou de s'épiler. Par flemme. Parce que c'est l'hiver. Parce que y'a pas le budget. Parce qu'on a pas envie.
Et au final, peu importe la raison : chacun.e fait ce qui lui plait. Mais ce n'est pas parce qu'on est poilu.e qu'on ne se lave plus ! Bien au contraire.

Personnellement, je suis poilue, et je vois les ravages des épilations passées. Les poils repoussent plus long, plus dru Bon c'est une légende urbaine, d'accooord. Du coup, j'ai une jolie toison toute douce et bouclée. J'ai décidé d'arrêter de m'emmerder à claquer mon fric que je n'ai pas dans des instituts de beauté convenue. La beauté des magazines, ça fait longtemps que je n'y crois plus, et que je sais que je ne ressemblerai jamais à ça. Alors autant que je trouve ma beauté à moi, dans le respect de mon corps et de mes envies. Je n'autoriserai personne à m'imposer ses vues sur ce sujet. Parce que la beauté, c'est subjectif. Et on peut toujours changer d'avis.

Concernant le respect de mon mââââle, ben c'est tout pareil.
Bon, j'avoue, y'a encore des moments où je suis gênée de cette touffe de poils. La dernière fois que mon Cuisto a voulu s'y pencher, voilà ce qu'il s'est passé:
- 'fais gaffe, c'est la jungle là-dessous - haha'
- 'je m'en fous'
Et on a fait notre affaire.
Les amis, c'est un énorme scoop : on peut n'en avoir rien à cirer des poils ! Les croyances que 'c'est saaaale', qu''une fâme est obligée de s'épiler pour son mâri' ne sont que des conventions issues de notre société, d'une idée de la beauté parfaite, et ça pue du slip. Poils ou pas, si les deux partenaires ont envie de s'amuser, ils le feront, et c'est pas une touffe qui va les arrêter !

Mais j'ai voulu creuser le sujet tu me connais poiscaille et j'ai demandé au Cuisto s'il était arrivé qu'une odeur venant de ma vulve le dérange. Réponse : non. Je te laisse tirer toi-même les conclusions qui s'imposent.

Nettoyage intime, mode d'emploi

Mais donc, comment bien se laver la vulve et le vagin lorsqu'on n'a pas de problème médical ?
Déjà, on ne s'occupe QUE de la vulve. Le vagin, à l'intérieur, a son système de nettoyage, et il n'a PAS besoin qu'on l'aide ! Oublie donc les douches vaginales, l'eau savonneuse ou non à injecter à la seringue, RIEN ne doit entrer dans le vagin.

Pour la vulve, la méthode est très simple : lors de ta douche quotidienne, pas besoin de bouger le pommeau de douche pour faire un effet karcher. C'est ton corps, c'est une zone sensible, arrête de la considérer comme un truc à nettoyer au papier de verre... Après t'être lavé les mains au savon et rincées, mets simplement ta vulve dans le jet d'eau, ouvre les grandes et petites lèvres, et frotte à la main de haut en bas. Et c'est fini. Pas besoin d'en faire trop.
Bien sûr, si les poils sont nettoyés au savon (ce qui est dispensable, de l'eau chaude peut très bien suffire), pas besoin de faire entrer les bulles dans la vulve. Une fois ta douche terminée, sèche-toi, et file faire ta vie.

Pas besoin non plus de savon lors des règles. Bon, c'est moins facile psychologiquement, c'est certain. Mais encore une fois, l'eau chaude, passée gentiment entre les lèvres - et pas dans le vagin - suffit pour garantir une hygiène saine.

Et pour finir...

Pour les non-convaincu.e.s, j'ai analysé différents nettoyants intimes. L'INCI parle de lui-même.
  • A-Derma Derm'intim, Gel de toilette apaisant

INCI : Introuvable sur leur site.
AquaDisodium CocoamphodiacetatePolysorbate 20Sodium Laureth SulfatePEG-120 Methyl GlucoseDioleateAvena Sativa (Oat) Kernel ExtractCeteareth-60 Myristyl GlycolGlycerinGlycinePEG-7 Glyceryl Cocoate, Butylparaben, Disodium EDTAParfum (Fragrance), Glycol PalmitateGlycol StearateLactic AcidMethylparabenPhenoxyethanolPropylparaben.

Conclusion : 'Composition naturelle'. Ben tiens. Ici, on est en plein greenwashing. Pratiquement rien, à part leur foutu extrait d'avoine certifié, n'est naturel, sain ou non polluant. C'est du foutage de gueule. Ce produit, c'est la fête aux PEGs, Parabens, EDTA et autres. Dire aux gens de se le tartiner sur le corps, c'est déjà horrible. Alors sur la vulve... Fuis ce produit et toute sa gamme !
  • Cadum Gel Apaisant Toilette intime Muqueuses sensibles

INCI : Introuvable sur leur site.
Aqua (Water), Aloe Barbadensis Leaf Juice*GlycerinAmmonium Lauryl Sulfate, Cocamidopropyl Bétaine, Coco-glucoside, Prunus Dulcis Amygdalus Dulcis Oil (Sweet Almond oil)*, Maris Aqua (See Water), Yaccihium Macrocarpon Fruit Extract (Cranberry Fruit Extract)*, Parfum (Fragrance)Citric AcidSodium BenzoateBenzoic Acid, Benzyl AlcoholSodium Chloride, Linalool.
*ingrédients issus de l'agriculture biologique

Conclusion : Cadum fait ici un bel effort, avec un produit certifié bio. C'est vraiment dommage que cette belle compo soit gâchée par l'ALS, un tensioactif irritant. Concernant le parfum, il n'est pas dit qu'il est d'origine naturel, donc il est potentiellement allergène. Je ne le recommande pas, bien évidemment, ni pour le corps ni pour le nettoyage intime. Dommage, sans l'ALS cette compo aurait été vraiment intéressante.
  • Cattier Gynéa Soin Douceur

INCI : Introuvable sur leur site.
Aqua, Centaurea Cyanus Flower Water*, Sodium Coco-Glucoside Tartrate, Cocamidopropyl Betaïne, Calendula Officinalis Extract*, Glycerin*, Pelargonium Graveolens Oil*Sodium Benzoate, Potassium SorbateBenzyl AlcoholCitric AcidCitronellol, Geraniol.
* Ingrédients issus de l’agriculture biologique
Produit certifié Ecocert

Conclusion : Si je devais vraiment te conseiller un savon, ce serait celui-ci. Il est parfait pour la toilette du corps et des mains. Cela dit, je te déconseille de te laver la vulve au savon. Je ne connais pas le pH de ce produit, mais il tourne vraisemblablement autour de 7, ce qui n'est pas assez acide. Si tu l'as dans ta salle de bain, utilise-le pour le corps, ta peau te dira merci.
  • Melvita Gel hygiène intime

INCI : Trouvable sur leur site.
Aqua [Water], Glycerin, Decyl Glucoside, Caprylyl/Capryl Glucoside, Disodium Cocoyl Glutamate, Coco-Betaine, Maris Aqua [Sea Water], Sodium Lauryl Glucose Carboxylate, Lauryl Glucoside, Xanthan Gum, Parfum [Fragrance], Lactic AcidSodium Sweet Almond Amphoacetate, Sodium Cocoyl Glutamate, Sodium Chloride, Vaccinium Macrocarpon Extract [Vaccinium Macrocarpon (Cranberry) Fruit Extract]*, Coco-Glucoside, Glyceryl Oleate, Sodium Benzoate, Hibiscus Sabdariffa Extract [Hibiscus Sabdariffa Flower Extract]*, Geraniol**, Malva Sylvestris Extract [Malva Sylvestris (Mallow) Flower Extract]*, Sorbic Acid, Hordeum Vulgare Extract*, Linalool**, Potassium Sorbate, Citric Acid
*Ingrédients issus de l'Agriculture Biologique 
**Constituants naturels du concentré aromatique

Conclusion : Encore un autre produit parfait pour prendre une douche ! C'est juste dommage de voir que quelques actifs sont sous dosés, car présents après le Sodium Benzoate, qui est un conservateur. A part ça, rien à redire. Mais, comme pour l'autre, je te recommande de l'utiliser pour ton corps, et de laisser ta vulve tranquille.
  • Nivéa Intimate Gel apaisant Toilette intime

INCI : Introuvable sur leur site.
AquaCocamidopropyl BetaineSodium Laureth SulfatePEG-7 Glyceryl Cocoate, Lactic Acid, Panthenol, Aloe Barbadensis Leaf Juice, Sodium Chloride, Glycerin, PEG-40 Hydrogenated Castor OilCitric AcidPEG-120 Methyl Glucose Dioleate, Sodium Benzoate, Sodium SalicylateBHT, Parfum.


Conclusion : Encore un produit qui fait la fête aux PEGs irritants et polluants, aux tensioactifs agressifs, et au BHT - un conservateur des plus décriés. Nivéa nous offre, une nouvelle fois, la preuve que pour eux seul le pognon compte. Les ingrédients pétrochimiques les moins chers et les plus stables sont utilisés, au mépris de la santé humaine et de l'environnement. Affligeant.
  • Puressentiel Hygiène intime Gel lavant douceur

INCI : Trouvable sur leur site.
AquaGlycerin, Salvia Officinalis Leaf Water*, Rosa Damascena Flower Water*, Anthemis Nobilis Flower Water*Decyl Glucoside, Sodium Lauryl Glucose CarboxylateLauryl Glucoside, Caprylyl/Capryl GlucosideGlyceryl Oleate, Coco-GlucosideXanthan GumSodium Benzoate, Levulinic Acid, Chondrus Crispus ExtractSodium ChlorideChondrus Crispus PowderCitric Acid, Potassium Sorbate, Sodium Levulinate, Glucose, Sorbic Acid, Lavandula Angustifolia Oil*, Melaleuca Alternifolia Leaf Oil*, Aloe Barbadensis Leaf Juice Powder*Tocopherol, Hydrogenated Palm Glycerides CitrateSodium Hydroxide.
*ingrédients issus de l\'agriculture biologique

Conclusion : Ce produit est un très bon achat si tu veux prendre soin de ta peau. Je regrette 'juste' que le Sodium Benzoate, un conservateur, soit si haut dans la liste. Tous les actifs et ingrédients bio après lui sous sous dosés. Dommage. A part ça, c'est un très bon choix.
  • Rogé Cavaillès Soin toilette intime Mycolea

INCI : Introuvable sur leur site.
Aqua, PEG-80 Hydrogenated Glyceryl Palmate, Cocamidopropyl Betaine, Glycerin, PEG-120 Methyl Glucose Dioleate, Decyl Glucoside, Sodium Lauroyl Sarcosinate, Polysorbate 20, PEG-6 Caprylic (Capric Glycerides), Sodium Cocoyl Aminoacids, Potassium Thiocyanate, Lactoferrin, Lactoperoxidase, Calendula Officinalis Flower Extract, Glucose Oxidase, Potassium Aspartate, Parfum, Cocamide MEA, Glucose Pentaacetate, Caesalpina Spinosa Gum, Sarcosine, Triclosan, Propylene Glycol, Magnesium Aspartate, Imidazolidinyl Urea, Sodium Hydroxide, Tetrasodium EDTA, Potassium Sorbate, Sodium Benzoate.

Conclusion : Vu la longueur de cette liste, il va y avoir des problèmes. De fait, en 2è position, on a déjà du PEG ! Irritant, polluant, fixateur de métaux lourds... Heureusement que d'autres composants doux contrebalancent un chouïa cette déferlance de chimique ! A savoir que le Potassium Thiocyanate et le Potassium Aspartate sont des conservateurs, donc tous les composants après lui sont sous dosés. L'extrait de Calendula et d'autres actifs sont donc minoritaires face aux PEGs et autres Cocamide MEA. Sans compter le Triclosan, un conservateur terriblement mauvais qui forme des nitrosamines. Encore un produit - et une marque - à jeter.
  • Saforelle Mousse lavante ultra douce

INCI : Introuvable sur leur site.
AquaCocamidopropyl BetaineCocamide Dea1.2 HexanediolCaprylyl GlycolStearamineOxide/Dimethyl SteramineArctium Lappa/Propylene GlycolSodium Cocoyl Amino AcidsSarcosinePotassium AspartatePEG-6 Caprylic/Capric Glyceride, Parfum (Fragrance), CitronellolCoumarinLinaloolOctoxynol-12&Polysorbate 20Lavandula Augustifolia Oil, Tetrasodium EDTASodium Hydroxide.

Conclusion : Malgré les ingrédients hydratants et apaisants, cette compo donne la part belle aux PEG et ses dérivés. De plus, le Cocamide DEA, en 3è position, est un formateur de nitrosamines et un agent très irritant ! Les PEGs et l'EDTA fixent les métaux lourds et sont donc mauvais pour la santé et l'environnement, sont des agents irritants et donnent des cancers... Bref, pas grand chose à sauver dans toute cette pétrochimie. Seuls quelques ingrédients sont d'origine végétale. Le Citronellol, Coumarin et Linalool, des composants odoriférants, ne sont pas mauvais lorsqu'ils ne sont pas séparés de leurs huiles essentielles. Ça a l'air d'être le cas ici, vu que le parfum n'est pas certifié naturel. Ces ingrédients sont donc potentiellement allergisants et irritants. Marque à oublier définitivement !
  • Saugella Antiseptique naturel

INCI : Introuvable sur leur site.
AquaTEA-Lauryl SulfateAmmonium Lauryl SulfatePropylene Glycol, Thymus Vulgaris, PEG-2 Stearate, Lac, Hydroxyethylcellulose, Hydrogenated Coconut OilLactic AcidGlycol Stearate, Salvia Officinalis, Sodium Methylparaben, 2-Oxoglutaric AcidCholesterol.

Conclusion : Saugella ou comment faire passer un produit très irritant, agressif et polluant pour un truc qui va te sauver les muqueuses. Le TEA-Lauryl Sulfate est un tensioactif très mauvais, qui forme des nitrosamines. Ensuite vient un tensioactif irritant et agressif, puis du PEG et des Parabens. C'est la fête. Sauve ton porte-monnaie, fuis ce produit !


Voilà, on a fait le tour. Pour en savoir plus sur le sujet, voici différents liens, qui m'ont aidée à écrire cet article, ou qui valent la peine d'être lus et vus :

Comment prendre soin de ta vulve (FR)
Dirty vag!nas - vidéo de Lacy Green (Anglais sous titré FR)
Le pH vaginal (Gyn&co FR)
10 Secret vagina facts (EN)
La flore bactérienne vaginale et le pH du vagin - Dr Aly Abbara (FR)
La vulve - Wikipédia (FR)
Le vagin - Wikipédia (FR)
Le Smegma - Wikipédia (FR)
10 faits étonnants sur le vagin - MadmoiZelle (FR)
50 Interesting facts about... Vaginas - Randomhistory (EN)

171 commentaires:

  1. Super article. Il y a certains produits de la liste que j'ai dans ma salle de bain et qui vont vite virés. Et peut être qu'en suivant tes consignes j'aurais moins de soucis.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    j'aurais juste aimé préciser que si les pH basiques sont justement adaptés aux mycoses c'est bel et bien pour contre-balancer l'hyper-acidité (si on me permet cette expression) causée par les mycoses et qui favorise les mycoses au quotidien ! L'être humain, de part une alimentation trop acide, acidifie (oh la jolie redondance) son pH et devient le terrain propice aux candidoses (digestives, cutanées, vulvo-vaginales). L'intestin étant l'habitation principale des candidas, le vagin leur maison secondaire, pour lutter contre les mycoses il est utile de tendre vers un pH plus basique.

    Un produit spécial mycoses avec un pH basique n'est donc pas un contre-sens, mais il est clair qu'il n'est pas à utiliser au quotidien, et qu'une composition la plus propre possible est plus que conseillée. (Un peu d'hydrolat d'arbre à thé est parfait d'ailleurs pour calmer les démangeaisons provoquées par une candidose et l'éliminer localement)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Blandine,

      Merci pour ta précision ! En effet, lorsque je parle des ravages du savon, je veux parler d'un usage quotidien, qui n'est motivé que par l'envie d'être propre et d'avoir une vulve qui sent bon. Ce n'était peut-être pas assez clair. C'est donc une bonne chose que tu le relèves, et je vais ajuster mon propos pour qu'il soit moins ambigu.

      Merci pour ton message ! :-)

      Supprimer
  3. Punaise, aucun de ces produits n'est bon ! J'ai reçu plusieurs échantillons de Saugella mais je pense qu'ils vont gentiment valser à la poubelle... Je suis étonnée que tu n'aies pas évoqué le Lactacyd femina. Perso, c'est le premier auquel je pense en matière d'hygiène intime. Mais bon j'imagine qu'il est au même niveau que les autres ? Jamais rasée ni épilée pour ma part vu que je suis peu poilue. Seulement une petite coupe régulière ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arh, ouais, Lactacyd... Je vais le rajouter :D
      Mais oui, je pense qu'il ne sera pas mieux que les autres...

      T'as du bol pour la touffe de poils ! Je suis peu poilue aussi, de base, mais les épilations à répétition ont fait des ravages de ce point de vue... Enfin, peut-être qu'en égalisant par moments ce sera moins la jungle ^^

      Supprimer
  4. super article
    Perso généralement je fais comme toi mais quand j'ai des irritations j'utilise Saforelle. Premièrement pcq un gyneco me l'avait conseillé un jour, je ne me suis donc pas posée la question, et deuxièmement pcq j'ai la sensation que ça apaise vraiment...mais bon, c'est sure que j'ai beaucoup moins envie de l'utiliser maintenant.
    Ce que je fais parfois aussi: une goutte de tea tree dans le slip, mais c'est peut etre pas l'idéal (en cas de mycose...)
    on saura tout...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai aussi utilisé Saforelle, à un moment où je commençais à m'intéresser à la compo des produits. Sur le coup, j'avais sursauté, mais décidé de continuer (quand ça gratte, ça gratte, n'est-ce pas ^^'). Mais depuis, j'ai réfléchi au problème, et surtout j'en ai discuté avec mon Abeille, dont le père est gynéco depuis 20 ans. De nos discussions, beaucoup de choses en sont sorties, et j'ai décidé de les mettre en lumière ici.
      Concernant le traitement à appliquer en cas de mycose (savon ou crème, ou autre), je ne peux que te conseiller de faire un bilan pour savoir quelles en sont les causes, ce qui influera sur les manières de te soigner. Cela dit, je ne suis pas médecin et n'ai pas de formation médicale. Je ne peux donc pas conseiller quelqu'un, qui plus est sur le net. Et c'est malheureusement pareil pour l'aromathérapie. Je te conseille, si tu vas sur Facebook, de rejoindre le groupe de Marc Ivo Bohning, Aromathérapie précise, où ce sujet est fréquemment évoqué.

      Supprimer
  5. merci merci merciiiiiiiiii. Enfin quelqu'un qui nous parle clairement de chatte, de touffe de zezette ! et cela avec beaucoup de précision et de savoir ! j'en veux plus des articles comme ça !

    Romy, lectrice de passage qui a trouvé ton article car il a été partagé sur le groupe fb " les copines de causette "

    Bisoute
    http://linconstance.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Romane,

      Avec grand plaisir ! Je suis bien contente de voir que mes recherches sont appréciées ! Merci à toi d'être passée par ici et de laisser ce petit message, ça me fait bien plaisir !

      Je compte effectivement continuer à parler des sujets qui touchent les femmes, à déconstruire ce qui me semble faux ou induit par les dictats sociétaux... Parce que je pense que les femmes devraient être libres, de leurs corps, de leurs idées, de leur vie quoi. J'aime à penser que j'ajoute ma pierre à cet édifice, et ce n'est pas prêt de s'arrêter !

      A bientôt !

      Supprimer
  6. Coucou! Waou! Super photos! (et article, of course)
    Alors, je confirme, à la ménopause tout ce coin est chamboulé; ça fait des années que j'utilise le même produit (fait maison avec... Du produit de vaisselle de la marque Panama + 10 à 15% d'hv - oui-oui!) pour mon corps entier et mes cheveux, et depuis je n'avais plus de problèmes de chatouilles vulvaire, mais avec la ménopause, les infections débarquent régulièrement :/ (que je soigne vite fait à coup d'huiles essentielles diluées, mais quand même)
    Donc ton article tombe à pic. (quoique je n'ai jamais eu l'impression que je me décapais vraiment la vulve - bref, je vais y faire plus attention)

    Il me semble important de signaler aussi que les sous-vêtements/vêtements en synthétique (collants, leggins, pantalons... surtout s'ils sont moulants) sont aussi une cata pour l'équilibre de la flore vaginale (parce que ça chauffe!) et donc bonjour les infections... (je pense à cette mode de gaines et ou panty gainants/regalbants... une cata)

    Heu, le rasage/épilage... du pubis/des grandes lèvres, tu en parles comme si tout le monde le faisait??? (ça doit être un truc de génération alors, pq je connais peu de filles de +40 qui le font, perso... ;)

    ps: Je ne comprends pas bien la phrase: "Le smegma, lui, est une substance blanche composée de cellules mortes, de sécrétions cutanées, d'eau et de bactéries naturelles. Il sert à nettoyer et lubrifier la vulve, et apparaît au bout de 36 heures environ." -----> Au bout de 36h après quoi?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même question. 36 heures après quoi?

      Supprimer
    2. Hello Mélu !

      Effectivement, le lavage au produit de vaisselle, même adouci avec des Hv, n'est pas bon pour préserver ta zone intime. Si tu as des soucis récurrents, je ne peux que t'enjoindre à la traiter avec plus de douceur, privilégier l'eau chaude, et n'utiliser un savon doux que si un problème se pointe. Aussi, peut-être qu'un médecin sera plus à même de t'aider à trouver le traitement adéquat si ces soucis sont monnaie courante. Une mycose peut avoir différentes causes, la/les trouver peut te changer la vie !

      Je note pour les vêtements, c'est effectivement une donnée absente de l'article, que tu fais bien de soulever.

      Oui, l'épilation (intégrale ou non) est de plus en plus dans l'air du temps. Il y a quelques années, on ne se rasait ou épilait 'que' les côtés, puis il y a eu le 'ticket de métro', maintenant l'intégrale... Merci le porno ! L'épilation est limite un passage obligé pour les jeunes filles/femmes, qui se 'sentent plus féminines' ainsi. Y'a qu'à voir l'avalanche de pubs, les sondages ('Une femme non épilée est - paresseuse ? - sale ? - négligée ?') qui insistent sur l'équation femme épilée = femme féminine, femme à poils = femme à éviter. Et ces idées font leur chemin dans la tête des femmes comme celle des hommes...

      Si je dis 'Le smegma apparaît en 36 heures', c'est mieux ? C'est simplement le temps qu'il lui faut pour se former et apparaître :-)

      Supprimer
    3. Bon, je crois que j'ai pigé! Le smegma apparait au bout de 36h si on ne s'est pas lavé/e, c'est ça?
      (lavé/e pq les hommes en produisent aussi - s'ils ne sont pas circoncis. Et, au fait, eux aussi feraient bien de passer au nettoyage de leur gland à l'eau uniquement, non?)
      Et il est produit par/autour de la vulve (petites lèvres et capuchon du clito)
      Je connaissais pas du tout! Merci Sarah (et merci Wikipédia aussi ;) )

      Sinon, non, je n'avais jamais eu de problèmes avec mon produit de lavage (au contraire, je n'en avais plus, de problèmes) c'est tout nouveau en fait...

      Supprimer
    4. Oui, les hommes aussi produisent du smegma de manière naturelle. Et le pénis, même s'il peut être nettoyé au savon, il faut faire attention à la zone du gland et préférer l'eau pour le nettoyage :-)

      Si tu n'as pas de souci avec ton mélange, tant mieux ! Fais juste attention de rester à l'écoute de ton corps et de ce qu'il a besoin... :-)

      Supprimer
  7. Elles m'ont bien fait rire tes photos d'illustration ;-) Personnellement cela fait longtemps que je n'utilise plus de savon spécial "toilette intime", je ne sais plus comment ça m'est venu ^^
    Pour les poils pubiens, ils servent à protéger notre vulve contre les mauvaises bactéries, alors je n'y touche pas. Je les coupe avec une paire de ciseaux dédiés uniquement à cet usage et passés sous l'eau très chaude (en général j'attends que ça ressemble à la "forêt amazonienne" selon mes propres termes ^^).
    Je ne sais pas si tu prévois (ou as déjà fait) un article sur les méfaits des serviettes et protèges slips, et encore plus sur les tampons, particulièrement quand ils sont parfumés (chose que j'évite au possible, histoire de pas m'irriter la vulve, enfin les irritations c'est personnel mais ça rajoute de mauvaises choses).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message, Einalem, c'est toujours gai de savoir que mon boulot est apprécié ^^

      Concernant l'effet des poils, je n'ai pas trouvé grand chose de concluant durant mes petites recherches, j'ai donc évité le sujet car pas envie de dire une masse de bêtises... Concernant les serviettes, je pense qu'il serait plus opportun de faire un article sur toutes les méthodes qui existent pour s'en sortir avec ses règles. Ça me chatouille d'en faire un, mais c'est un sujet dont on parle de plus en plus. C'est pour cela que j'ai privilégié le nettoyage pour cette fois. :-)

      Supprimer
  8. Là, je me sens un peu vieille, parce que pour moi l'épilation intégrale n'a jamais été une norme. Peut-être parce que je l'ai découverte après avoir commencé à m'épiler et trouver que les demie-jambes c'était assez douloureux comme ça.

    Ceci dit, merci d'écrire tout ça. Je ne découvre rien, parce que j'ai déjà utilisé un miroir (et j'ai été surprise de m'y trouver belle), parce que j'ai apprivoisé (lentement, mais surement) mon sexe, entre autre à l'aide d'un compagnon bienveillant, et parce que j'ai par hasard découvert la coupe menstruelle et que la plupart de mes inconfort (probablement dû en partie à trop de lavage de ce côté là: les tampons n'absorbent rien, ils embouteillent) ont disparu dans la foulée.

    Moins intéressée par l'analyse produit: forcement, je n'en utilise qu'en cas de mycose (et ça fait des années que ça ne m'est pas arrivé).

    Anecdote utile: dans un de mes livres sur la grossesse (j'en ai lu plus d'une dizaine), l'auteur conseillais, en cas d'épisiotomie, de regarder la cicatrice. Il disait que dans la plupart des cas ça suffisait à réduire l'inconfort ressenti, tant cette cicatrice était vécue comme énorme, alors qu'en vrai, non.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir partagé ton parcours avec nous, Ma-L. J'espère que beaucoup pourront trouver le temps et/ou la personne pour en faire autant !

      En effet, l'épilation est un effet de mode, et elle est de plus en plus courante de nos jours. J'espère que ça va bientôt changer pour une mode 'garde tes poils ou pas mais sens-toi bien', ça nous changerait un peu...
      Il est vrai que, de connaître son corps et savoir comment le soigner, utiliser la coupe menstruelle plutôt que des serviettes hygiéniques et savoir comment se nettoyer influe sur le nombre de problèmes rencontrés dans cette zone ! Je voulais ajouter ma pierre pour qu'on parle plus de ces choses-là, vu l'ampleur des méconnaissances, et suis ravie de voir que beaucoup de femmes, dans l'ombre, ont fait des choix similaires aux tiens !

      Merci pour ton anecdote, et encore merci pour ton commentaire !
      A bientôt !

      Supprimer
  9. Bonsoir, j'ai aussi trouvé ton article via FB dans le groupe "les copines de causette". Tous d'abord merci merci pour cet article. j'aurais une question.. Certains pharmaciens (et médecins aussi d'ailleurs!!) n'hésitent pas une seule seconde à préconiser telle ou telle crème pour les mycoses ou autres petits désagréments par exemple "parce qu'il faut les vendre" ou simplement parce qu'ils sont eux aussi "greenwashingés".. je suis assez sujette à ce genre de soucis, et j'aurais voulu savoir lesquelles étaient à bannir? merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. p.s. : je rejoins aussi Einalem en ce qui concerne les protections périodiques ^^

      Supprimer
    2. Ouh, grosses question pour laquelle je n'ai pas encore de réponse... Je ne peux que conseiller de changer de praticien pour essayer d'avoir d'autres sons de cloche, ou les cuisiner pour faire vraiment le tour de la question. Bien souvent, c'est vrai, les médecins ne sont pas intéressés par la composition de leurs médicaments, et c'est dommage. Malheureusement, je ne me suis pas encore penchée sur tout cela.
      Par contre, en ce qui concerne les protections périodiques, la réponse est assez simple : bien souvent, leur composition n'est pas inscrite sur le paquet, ce qui les rend plus que douteuses selon moi...

      Supprimer
  10. Mon médecin traitant m'a raconté que certaines femmes se lavaient la chatte avec de la javel.

    RépondreSupprimer
  11. J'aime beaucoup cet article, qui confirme ce que je pensais!! (et les commentaires sont aussi enrichissants) Est-ce que dans le cas de mycoses, il ne suffirait juste pas d'utiliser du savon SAF pour contrebalancer l'excès d'acidité qu'elles provoquent? Ca permettrait de simplifier le nombre des produits dans la salle de bain...
    Faut quand même dire que certains hommes, y a rien à faire, n'aiment pas l'odeur que notre vulve dégage, tout comme des femmes n'aiment pas l'odeur du pénis donc parfois c'est un frein à la sexualité, enfin à certaines pratiques du moins ^^
    J'aimerais finir par saluer le tenancier d'un loveshop namurois, qui bien qu'intéressé par la vente de ces produits, m'a bien dit qu'il valait mieux utiliser de l'eau claire pour nettoyer notre vulve que ces produits agressifs =D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laver à l'eau juste avant réduit très notablement les odeurs (quand odeur il y a)

      Supprimer
    2. Bonjour Chloé,

      C'est vrai, les odeurs peuvent en déranger certain.e.s, malgré tout. Si le lavage à l'eau chaude ne suffit pas, le truc est alors simple : appliques un peu de parfum à l'intérieur des cuisses, et... magie !

      Par contre, en ce qui concerne ta question sur les mycoses, je conseille de consulter un médecin pour trouver des solutions. En effet, ce souci est complexe, et peut être causé par différentes sources. Il vaut mieux ne pas jouer à l'apprenti sorcière dans ce cas, et faire un bilan pour déterminer ce qui cause le problème, et donc comment s'en débarrasser.

      Supprimer
    3. ... ou une petite huile parfumée ... (attention aux parfums aussi, bourrés d'alcool et de tas de choses pas très catholiques - enfin, façon de parler, hein ;)

      Supprimer
  12. j'ai tout viré de mes étagères depuis quelques mois et je confirme que je ne m'en porte que mieux !! Merci pour ton article, toujours aussi instructif de te lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Petiteyaye ! Je suis bien contente que tu confirmes mes propos ^^
      Merci beaucoup pour ton message, et à bientôt j'espère !

      Supprimer
  13. Ca fait belle lurette que je n'ai plus de produit intime ! je lave moi aussi à l'eau chaude, les poils au savon et tout va bien ! j'ai eu pleins de mycoses jusqu'à la vingtaine, je me lavais avec des produits intimes, depuis des années que je ne le fais plus je n'ai plus jamais eu d'infection !
    Même les pédiatres sont conditionnés ! il avait donné un échantillon pour ma fille de 3 ans ! et le papa lui avait acheté ce gel intime pour qu'elle se lave avec comme le docteur avait dit.. j'étais furaxe !
    l'eau chaude il n'y a rien de mieux ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dingue de voir que des médecins conditionnent une fillette de cet âge... C'est assez dingue !
      Merci pour ton témoignage, Choupette, j'espère que d'autres se rendront compte du problème, et pourront changer leur manière de faire !

      Supprimer
    2. J'ai moi aussi eu à la pharmacie des échantillons de nettoyant intimes spéciaux pour "petite fille", ils sont partis direct à la poubelle !!

      Supprimer
  14. Merci pou ton article complet, je relaie sur ma page Facebook !
    je suis toujours surprise quand je conseille aux femme de "juste" se rincer en externe à l'eau comme elles pensent qu'elles vont sentir, et d'avoir ensuite leurs retours comme quoi tout va mieux...
    alors contente de lire ici les commentaires que d'autres le font comme ça depuis longtemps, je me sens moins ovni ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, l'odeur est définitivement un mythe bien accroché dans nos inconscients ! A cause des pubs, beaucoup veulent avoir une vulve 'fraîche'. Mais ça veut dire quoi, nom de dieu ?
      Ça faisait longtemps que cet article me tenait à coeur, en voyant toutes les femmes qui compilaient les lieux communs, ou qui, si elles acceptaient l'idée du nettoyage à l'eau, se disaient qu'elles allaient récurer la zone au papier de verre...
      Nous ne sommes pas seules, et nous ne sommes pas des ovnis. Seulement, vu le tabou de la chose, beaucoup de femmes le font dans leur coin, en se souciant du qu'en dira-t-on...
      Merci pour ton message et ton partage, Marie !!

      Supprimer
  15. Merci pour cet article :)
    Dommage, je ne vois pas dans le comparatif Hydralin soin Soyeux (ou un truc comme ça) qui me convient nikel car j'ai tendance à sécher :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anonyme,

      Je suis contente que mon article te plaise ! Malheureusement, je ne pouvais faire qu'une liste non exhaustive concernant les analyses de produit, sinon je n'en finirais pas ! Cela dit, si tu prends la peine de me donner la liste Inci de ton produit, je pourrai te dire ce qu'il vaut.
      Bien à toi !

      Supprimer
  16. Bravo pour cet article plein de bon sens et très bien abordé. (j'adore le choix des photos aussi)

    Cela fait belle lurette que j'ai arrêté tout ça, juste de l'eau lors de la douche et ça me convient très bien.
    Pour les personnes qui ont des mycoses (et là je réalise que je ne me souviens plus de quand date la dernière lol), prendre un bain avec du bicarbonate de soude c'est magique et utiliser la coupe menstruelle aussi afin d'éviter tous les produits hygiéniques parfumés ;-)

    Je partage avec plaisir cet article (sur FB) afin que les lieux communs tombent, puis-je le partager sur mon blog avec un lien direct vers ton article bien évidemment ?

    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Ninou,

      Merci beaucoup pour ton message, je suis contente que cet article te plaise ! Pas de souci pour le partage, c'est très gentil !

      Et à bientôt sûrement !

      Supprimer
    2. Merci Ninou pour l'info sur le bicarbonate, je l'utilise pour plein de choses mais celle-ci je ne savais pas.

      Supprimer
    3. merci beaucoup, je vais partager dans la journée :-)

      Supprimer
    4. Bonjour Ninou écolo
      Combien de bicarbonate de soude faut-il verser dans le bain?
      Merci d'avance pour votre réponse!

      Supprimer
  17. Merci pour cet article ! Il y a quelques années mon gynéco m'a dit "surtout pas de savon soit disant intimes, c'est d'la MEEERRDDEEE" ! Je l'ai écouté et j'ai constaté qu'il avait raison ! Mais le problème c'est que quand je dis à d'autres filles que l'eau suffit, en général elles ne me croient pas ... La prochaine fois je leur montrerais ton article.
    Je suis ravie d'avoir découvert cet article et ton blog grâce à la blogueuse Callipyche !
    A bientôt
    Bérengère
    www.aliandbe.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est difficile de se défaire de certaines croyances, surtout quand la pubs, les médecins et les gens autour de vous disent que c'est le bien ! D'où mon envie de faire cet article, d'ailleurs. Je trouvais qu'il était temps que tout ça soit dit une fois pour toutes, et qu'on avance enfin. J'espère que les femmes avec qui tu discuteras auront moins de mal à accepter le nettoyage à l'eau dorénavant :-)

      Merci beaucoup pour ton message, Bérengère ! Et à bientôt ^^

      Supprimer
  18. Bonjour ! Merci pour ce très bon article, bien documenté.

    Pour ce qui est de la composition des crèmes contre les mycoses, je connais un médecin qui sera sensible à la question : Martin Winckler ! Pour celles qui ne le connaitraient pas encore, c'est un médecin militant, notamment contre les mauvais soins et les violences en gynécologie. Son blog www.martinwinckler.com est une mine d'or, en particulier sur la contraception.

    Je recommande aussi le livre Mamamélis, un manuel de santé gynécologique par les plantes. Il est édité en Suisse alors essayez de faire des commandes groupées, mais ça vaut le coup.

    Et depuis peu j'organise des ateliers d'anatomie et d'invitation à l'auto-examen, c'est très chouette, n'hésitez pas à le faire aussi dans votre ville ! (moi c'est à Besançon et ça s'appelle le Projet Miaou : merveilles inconnues à observer d'urgence).

    Bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour toutes ces infos, Spangle ! Je vais me pencher là-dessus !

      Supprimer
    2. J'y pensais justement, à Martin Winckler (il est sur fb aussi, Sarah)
      Je pensais même lui envoyer un lien vers ta page!

      Supprimer
  19. peut être un chouille hors sujet, pour reduire le risque de mycose et autres irritations éviter le papier de toilette coloré et parfumé ça aide aussi, mais tout ce que tu dis me réjouie, la simplicité est notre amie.
    bravo pour cet article.
    Sylvie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toujours bon à savoir ! Merci beaucoup Sylvie ! :-)

      Supprimer
  20. Salut
    J'aimerais ton avis sur les gels de toilette intime de la
    Marque cosmo naturel et coslys
    Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans INCI, je ne peux pas en dire grand chose...
      Je ne connais pas la marque Cosmo naturel. Coslys fait d'habitude de bons produits. Voilà. Maintenant, je te conseille d'utiliser ce savon pour la peau du corps et les poils, mais de ne pas toucher à la vulve en privilégiant le nettoyage à l'eau :-)

      Supprimer
    2. Salut, pour la toilette intime j'utilise le Coslys à l'eau florale et la composition est nickel. Je l'utilise une fois par jour et si besoin je me rince à l'eau. Je me passe toujours l'anus au savon de marseille en revanche car il faut quand même quelque chose de bactéricide, fongicide pour là où sortent les selles.
      Quand on prend du vrai bio, je pense qu'il n'y a pas de soucis. Pareil pour la peau avec du vrai savon de marseille à 70% d'huile d'olive et sans contrefaçon.
      Que de l'eau tout le temps, et c'est certainement psychologique, je ne pourrais pas.

      J'ai eu des partenaires qui auraient quand même pu y aller plus avec des produits, ça n'aurait pas fait de mal.
      Chacune est différente mais c'est une zone où laver avec précaution à l'eau ne suffit pas toujours.
      En cas d'infection un coup de Septivon peut être utile quelques jours.

      A voir.

      Supprimer
  21. Bonjour,

    Merci de cet article très instructif !!!
    Suite à une opération gynéco, j'ai eu beaucoup de mal à me débarrasser de cette satanée mycose, et j'ai eu donc recours à Hydralin Irritations (aqua, cocamido, propyl betaine,cocamide dea, stearamine oxide, glycine, sodium chloride, peg-6 caprylic/capric glycerides, parfum, sodium hidroxyde - annoncé sans paraben, sans savon, sans conservateur, ph 8,5 environ) sur les conseils d'une pharmacienne, qui m'a tout de même recommandé de ne pas trop l'utiliser car ça déséquilibre la flore vaginale...
    Comme tu le dis si bien, quand ça gratte, ça gratte, donc je l'ai tout de même pris. Mais avec plus l'impression "d'entretenir" le bazar plutôt que de le soigner.
    Tu recommandes certains produits plus pour la douche que pour la vulve, mais en cas de mycose, cela pourrait peut être soulager les démangeaisons (parce quand ça gratte ... ;-) )?
    Autre conseil reçu, les probiotiques gynéco (lactibiane candisis). Bon ça coûte un bras, mais c'est efficace parait-il. Des idées sur le sujet ?

    Merci encore pour cet article qui éclaire grandement ma lanterne !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Ga-L,

      En cas de problème de santé, je ne peux être une référence, n'ayant pas de formation médicale. Il vaut donc mieux que tu poses tes questions à ton gynéco, ou à ton médecin traitant. Une mycose peut avoir différentes causes, et c'est important de les déterminer, car le traitement ne sera pas le même selon les cas ! Que ce soit le savon ou les probiotiques, ça fonctionne pour certaines personnes mais pas pour d'autres. Donc, vraiment, le mieux est de faire un bilan, avec frottis et tout le toutim.
      Désolée de ne pas pouvoir être plus précise...
      Et merci pour ton message !

      Supprimer
  22. Donc encore plus pour nos petites filles????
    En tout cas les savons intimes je vais arrêter mais ils étaient les seuls à ne pas m' irriter tous les autres savons m' irritent et finalement pourquoi pas sans savon....à part effectivement pour laver les poils! C'est vrai qu'on psycote à cause des odeurs et on se dit que l'eau seule ne suffit pas. Heu on peut quand même continuer à se laver l'anus??? Lol ;-) c'était juste un délire. Merci pour l'article :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Anonyme,

      Si les savon t'irritent, il est urgent d'arrêter de les utiliser, car ils feront, selon leur compo, plus de mal que de bien. Si tu veux vraiment utiliser plus que de l'eau pour le nettoyage, tu peux prendre à la place une infusion de sauge ou de thym, pas trop chaude. Je ne garantis pas l'effet 'frais', mais psychologiquement ce sera peut-être plus facile :-)

      Merci pour ton message !

      Supprimer
    2. Merci à toi pour l'info pour moi ce n'est pas trop grave mais je pense à ma fille de 4 ans qui est comme moi et qui be supporte aucun savon à cet endroit donc depuis ce soir plus de savon! :-)

      Supprimer
  23. Super article !
    Je vais parler un peu de mon vécu en rapport à avec le nettoyage... Depuis ado ma mère me bassine avec la toilette intime. Elle m'a acheté myriades de gels intimes que je vidais discrètement dans la douche. Ça ces produit m'ont toujours irritées ! "ca pique", "ca brule" que je disais à chaque fois mais elle insistait pour que je me lave les parties intimes avec... Ca c'était vers mes 12 ans, quand je venais d'être réglée et que ma mère s'est donné comme mission divine de m'éduquer sur ce sujet précis.
    Ne supportant pas tous ces produits, j'ai toujours lavé mon petit minou à l'eau sous la douche, car c'était la seule chose qui ne me grattait pas par la suite, ou qui me piquait pas !
    J'ai 26 ans aujourd'hui, je n'ai absolument jamais eu de mycose, ou quoi que ce soit d'autres. Absolument ja-mais, même ma gynéco est épatée car il parait qu'on fait " toutes une infection ou une mycose à un moment où à un autre"... Et pourtant je prends la pilule depuis mes 15 ans.
    C'est comme si mon corps avait toujours dit non, à ces produits chimiques, et que bon j'ai d'abord écouté ma mère plutôt que lui. Mais aujourd'hui je ne l'écoute que lui, et rien ne peut aller mieux !
    On est trop à l'écoute des médias et des lavages de cerveaux quotidiens. On en oublie de s'écouter soi-même et ça, dans de nombreux domaines.
    J'ai aussi un minou poilu, parce que raser ça gratte et ça pique quand ça repousse (et quand on aime pas que le mari pique de la barbe quand ça repousse, ben les mecs aiment pas spécialement les chattes qui piquent non plus.... car la douceur de l'épilation ça dure deux jours à tout casser.... ça vaut pas le coup !), et la cire j'ai jamais essayé mais je n'en n'ai aucune envie. J'ai donc des poils, que je raccourcis de temps à autres mais que je ne retire jamais en entier.
    Je suis une femme, j'assume mon corps tel qu'il est et les poils sur le pubis en font partie.
    Ils n'ont jamais dérangé mon mari non plus, et bien que je me lave les parties uniquement avec de l'eau claire sous la douche, je n'ai jamais eu d'odeur nauséabonde qui sortait du chou fleur....
    Justement même, mon mari dit préférer mon odeur corporelle, à celle d'un savon.
    Le corps a de nombreuses défenses insoupçonnées, qu'on détruit avec nos produits chimiques.

    Je suis pour les minous libres ! :D


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as entièrement raison, Laura !
      Merci pour ton retour d'expérience !

      Supprimer
    2. Oui merci très instructif! Mais comment fait on quand un mari n'aime pas les odeurs corporelles? ?

      Supprimer
    3. Comme dit plus haut dans les commentaires, tu peux mettre un peu de parfum ou une huile parfumée entre tes cuisses. Mais bon, y'a pas de miracle non plus, et dépend du degré d'ouverture de l'autre...

      Supprimer
  24. Je suis assez suprise de l'utilité de cet article, visiblement au vu de la multitude de produits sur le marché, il y en a bien besoin, bien que personnellement je n'ai eu recours à ces produits qu'une seule fois lors d'une sécheresse.
    C'est triste qu'il faille expliquer en long large et en travers tout ça aux gens, mais en cela l'article est très réussi :)
    Pour quand "ça gratte", rien de mieux que de se tartiner un peu de yaourt nature et laisser le plus possible à l'air libre sous une longue jupe par ex.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, énormément de gens sont influencés par les pubs, les on dit que, le prono, etc... Et vu les pauvres cours d'éducation sexuelle qu'on a à l'école, c'est indispensable de revenir sur certains sujets...
      Merci pour l'astuce, et merci pour ton message V Vs ! :-)

      Supprimer
  25. Merci pour cet article qui ravive nos convictions!
    Mais je reste tout de même très étonnée que des nanas se lavent l'intérieur de la vulve !
    Cela voudrait dire qu'ils ont bel est bien réussi à nous faire gober qu'on était sales de l'intérieur !
    Encore une prouesse du lobbying marketing !

    Question expérience: je ne suis pas la pro de l'hygiène, je me lave que très rarement (de la tête au pied, une fois par semaine voir deux semaines et les cheveux une fois tous les mois environ) , sinon c'est session gant et eau chaude quasi quotidiennement... et oui tout n'est question d'éducation ! la mienne était qu'il fallait économiser l'eau au maximum, "l'hygiène ça passe après" ;) ... et pour les curieux, je n'ai pas encore eu mon acnée (j'ai 25 ans, question d'hormone sans doute) jamais eu de période qui gratte ou d'infection, et mon homme dit que j'ai une peau douce et qui sent bon, si mon homme est ravi alors je le suis !

    Je suis aussi pour les minous libres ! Bonne journée à tous et merci encore de démonter ces mythes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le lavage interne n'est pas très répandu, je pense, mais il est pratiqué par certains effectivement. Il fallait que j'en tienne compte :-)

      Merci pour ton témoignage, et vivent les vulves libres ^^

      Supprimer
  26. Que ça fait du bien de lire cela!!! :)

    Je n'ai rien appris en lisant l'article, sauf cette histoire de segma mais c'est un soulagement de lire l'article et les commentaires :)

    Concernant l'épilation, je suis en reconversion professionnelle et, à 28 ans, je suis de retour aux études: je fais une école d'esthétique au milieu de jeunes femmes de 18 à 20 ans. J'apprends donc à épiler, entre autres. Et toutes ces jeunes femmes se vantent de s'épiler intégralement, et que leur futur mari (bah oui, se marier c'est leur principal but dans leur vie) aura de la chance parce qu'elle s'enlève tous leurs poils. J'ai rétorqué une fois que mon mari s'en fiche royalement de mes poils ou de mon absence de poils (jamais d'épilation intégrale pour moi, ça va de buisson amazonien à petit triangle en gros ^^). Et jamais de savon pour mon minou non plus, de l'eau claire suffit! J'ai essayé les savons intimes, bios ou non, et ça a donné au mieux, des picotements et au pire des mycoses.

    Ce qui est aussi étonnant c'est qu'elles s'épilent donc tout poil, mais la plupart n'ont jamais eu de rapports sexuels, et ne savent rien du tout sur la sexualité et sur leur propre anatomie. Elles font leur "éducation" grâce au livre "50 nuance des Grey" et en parle comme si elles étaient des expertes en la matière.

    Pour ce qui est des protections périodiques, je conseille les cups et les serviettes hygiéniques lavables :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Aui, pour ton témoignage et tes expériences. C'est vrai, il y a pas mal de boulot pour revoir certains sujets et certaines pratiques. Il était temps qu'on jette un pavé dans la mare :-)

      Supprimer
  27. My god, quand je lis cet article, j'ai peur... et je me sens moins sale, parce que franchement, je n'ai jamais cherché à me laver la foufoune "en profondeur" et pourtant je suis une sacrée maniaque. Je lave l'intérieur des lèvres à l'eau chaude en frottant à la main, l'extérieur avec mon savon habituel et basta. Et je n'ai jamais eu le moindre problème à ce niveau là, même si je m'épile une fois par mois (par par effet de mode, mais parce que j'ai droit à des règles trèèèèèès abondantes, et si je laisse les poils c'est horrible, ça colle partout, s'attache, tire, bref, c'est pas charmant).
    Mon homme ne m'a jamais reproché quoi que ce soit niveau odeur ou épilation, il s'en fout complètement ! Mon ex par contre voulait que je m'épile, et je l'envoyais chier ^^
    Je connais pas mal de filles qui utilisent des nettoyants intimes, je vais leur jeter cet article au visage, ça leur apprendra à dire que je suis sale à ne pas en utiliser ;)
    Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Courage, Blanchefleur ! J'espère que l'article pourra faire réfléchir tes connaissances :-)
      Et merci pour ton message !!

      Supprimer
  28. Je suis tombée sur ton article par hasard et je l'ai a d o r é :D Tu as totalement raison, bien souvent on ne connait pas -ou trop peu- notre appareil génital, moi je m'en suis rendue compte grâce à mon copain (cuisto aussi, si c'est de là que vient le surnom du tien ^^) qui m'a appris pleins de choses sur mon corps. ça a été une vraie découverte, une vraie libération et surtout j'ai appris à l'aimer et ne plus en avoir honte -avec lui, à la plage c'est autre chose haha. En revanche je savais déjà qu'il ne fallait surtouuuut pas se laver ici au savon, je l'ai compris quand j'ai eu des soucis (et pourtant je ne le faisais que de temps en temps), depuis je ne le fais plus du tout, juste à l'eau comme toi quoi, mais j'ai vite remarqué que les gens avaient beaucoup de mal avec ça.
    Très bon article et complet, merci pour cette lecture :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tomber sur une personne ouverte, tolérante et voulant découvrir, ça fait des miracles !
      Merci beaucoup pour ton message et ton témoignage Nesta ! :-)

      Supprimer
  29. je me suis sortie de 4 ans de mycoses vaginale ( jusqu'à 2 crises de mycose par mois !!) par une alimentation anti acidose, anti candida albicans ,et des huiles essentielles en application locale; avec des regles d'hygiène aussi : la coupe mensturelle , essoyé apres la douche dans tout les recoins de la vulve avec un mouchoir blanc propre ( et surtout pas la serviette de toilette ou le gant). je m'en suis sortie aussi grace à gyn hydralin pH 8,5 , ca doit vraiment dépendre des gens pour ce genre de produit, mais meme si je continu à l'utiliser au quotidien (plusieurs fois par semaine, que de l'eau claire;) ) c'est le seul qui me convient, ca fait plus de 3 ans que je n'ai eu AUCUNE récidive , en revanche si je teste un gel intime avec un pH 5,5 comme souvent en mag bio, les démangeaisons et sécrétions reviennent ! comme quoi pour certaines femmes ,peut etre comme moi on a besoin d'un milieu basique et non acide.... très bon article en tout ca !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello, merci pour ton témoignage !

      Effectivement, le pH varie selon les personnes, selon leur âge, selon leur peau... Donc oui, un traitement va réussir à l'un.e mais pas à l'autre ! Le tout est de trouver ce qui nous convient, en essayant de faire le moins de ravages possibles :-)

      Supprimer
  30. Poils et non lavée, ok pr ton equilibre perso mais je n irais quand meme pas y foutre mon nez....on peut dire ça pour tout...les poils ont une fonction, le deo c est cancérigene...ok ms les convaincus, on les sent qd meme arriver....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 'Ceux qui portent pas de déo, ils puent et on les sent arriver'
      'Ceux qui mettent du parfum, ils sentent la transpi mélangée à leur déo'
      'Ceux qui mettent du déo, ils puent la cocotte et empêchent leur peau de transpirer, c'est mauvais'

      Et si on arrêtait de voir les autres comme une gène, ou des malpropres ?
      De toute manière, mes voisins n'auront pas la même vision des choses que moi. Mais qu'est-ce que ça change ? Et surtout, si on n'essaie pas de voir (ou de faire ?) les choses comme l'autre, comment peut-on le juger ?
      Tout le monde n'aime pas les poils, tout le monde n'aime pas ses odeurs corporelles (ou celle des autres, mais là y'a pas de miracle). C'est certain.
      Mais parfois, en revenant au naturel, on finit bluffé.

      Enfin, je le répète, une vulve saine n'a pas d'odeur, et un lavage quotidien suffit pour les éviter. Si ce n'est pas le cas, il vaut mieux consulter, car c'est signe d'infection. Pour le reste, chacun fait ce qu'il souhaite. :-)

      Supprimer
  31. Je pense en effet que beaucoup de femmes utilisent aussi ces prooduits a cause de mycoses repetees et/ou infections urinaires (je ne dis pas c'est logique hein). Ce sont des "petits soucis" qui ont l'air inoffensifs et qui sont "honteux" (au meme titre qu'une vulve :p), alors on n'irait pas voir un docteur pour ca, dans notre ignorance on prefere traiter ca soi-meme sous sa douche - ce qui ne fait qu'empirer les choses. Je suis moi-meme sujette aux mycoses et infections urinaires, et je sais que ca n'est pas inoffensif. A cause des mycoses, j'essayais de laver plus que de raison... C'etait pire. Depuis que j'ai arrete tout produit (un peu plus d'un an), je ne fais plus de mycose. Je prends aussi un complement alimentaire pour aider a prevenir les infections urinaires, et depuis je n'en fais plus non plus. Plutot cool.

    Je n'irais pas tout essuyer apres la douche et je ne m'inquieterais pas des secretions, cher Anynonyme ci-dessus : une vulve est censee etre humide, il y a des secretions, c'est normal. En tous cas, je comprends qu'on fasse ce qu'on peut pour eviter les recidives !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les mycoses sont souvent considérées comme de 'petits bobos' qu'on peut gérer tout seul. Du coup, beaucoup de femmes font de l'auto médication, et ce n'est pas une bonne chose ! Mais la honte, le qu'en dira-t-on, le prix de la consult... font qu'on n'a pas envie que quelqu'un se penche sur notre intimité. Et pourtant, c'est la bonne chose à faire...
      Les mycoses peuvent être induites par beaucoup de causes différentes, et il faut s'en assurer pour pouvoir mieux se soigner. Mais une chose est sûre : si on se lave trop, la vulve finit décapée, et donc sans défenses.
      Merci de ton retour !

      Supprimer
  32. Bonjour morue !

    Merci pour cet article qui me donne de nouvelles idées dans mon changement actuel vers le "tout naturel".

    Une petite question tout de même : tu parles uniquement des dégâts des gels intimes (que j'ai arrêtés depuis longtemps) mais qu'en est-il des savons classiques ?

    Perso, je me lave uniquement avec des savons durs 100% naturels (type savon d'Alep ou ayurvedics quand je vais en Asie) le corps comme la vulve (uniquement entre les grandes et les petites lèvres et à l'eau entre les petites lèvres) : est ce que tu crois que c'est encore trop ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Leela,

      Les savons de Castille, ou d'Alep, sont de fait de meilleurs savons pour la peau que les autres. Mais cela reste du savon, qui va laver, donc nettoyer les zones touchées. Or, le système de défense de la vulve (et du vagin) est justement sur ses parois ! Le savon va donc enlever les mauvaises bactéries, oui, mais les bonnes aussi. Du coup, l'endroit sera fragilisé, et aura moins d'armes pour se défendre.
      Je te conseille donc d'oublier le lavage au savon dans la vulve (donc entre les grandes et petites lèvres). :-)

      Supprimer
  33. Quelques petites réactions au fil de l'article. Bon déjà ma première réaction, étant au boulot : trafiquer le code de ton site pour ne pas afficher les images. Ça évitera les malentendus ^^

    J'étais déjà convaincue de l'inutilité du lavage interne, et plutôt contre le lavage externe mais sans en connaitre les raisons. Je suis ravie de savoir que mon instinct était bon, et de savoir pourquoi !

    En revanche, je ne suis pas tout à fait d'accord avec "les poils, comme les cheveux, ça se lave. Au savon ou au shampoo, comme vous voulez". Alors oui ça se lave, mais nul besoin de shampoing ou de savon ! Je m'inspire du mouvement no-poo, et certaines gardent une excellente hygiène sans laver leurs cheveux avec ce type de produits. Mais je chipote ;-)

    Et un conseil à toutes les filles, ne torturez plus votre antre avec des tampons ! C'est hyper agressif pour le vagin, et cela peut provoquer des infections urinaires et autres désagréments. Adoptez la cup, vous verrez, elle ne mord pas :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolée pour le malentendu. Ça a dû être épique ! :D

      Tu as raison, les poils peuvent eux aussi être lavés à l'eau uniquement. En fait, on pourrait techniquement faire un lavage au savon qu'une fois tous les deux, trois jours. Tout dépend des gens et des zones. Mais bon, autant marcher pas à pas vers une hygiène saine !

      Supprimer
  34. Pour ma part ça faisait longtemps que j'étais passée au savon d'alep pour tout, ça marchait ni plus ni moins bien qu'un nettoyant "intime"... mais là ça fait bien un an que je n'utilise plus que de l'eau pour la vulve et depuis, fini les irritations! :)

    Par ailleurs je ne lave pas particulièrement mes poils non plus, l'eau semble très bien leur convenir aussi ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente que tu aies trouvé une routine qui te convienne ! Le savon d'Alep est très bon pour la peau, mais lui non plus ne convient pas pour la vulve... :-)

      Supprimer
  35. Je lave aussi ma vulve uniquement à l'eau, sauf infection où je suis les recommandations du gynéco.
    Par contre je me pose la question pour mes filles : l'ainée est très sensible aux vulvites. Le fait de se laver avec un savon intime la rassure. Elle est petite (5 ans) encore, que faire ? Les vulvites peuvent elles être d'origine psychologique ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si une vulvite peut être psychosomatique ou non. A priori, je pense que l'être humain est capable de tout avec son esprit.
      Cela dit, si tu veux éviter le savon pour ta fille, propose lui une eau de lavage spéciale ! Les enfants réagissent très bien et sont mis en confiance lorsqu'on leur donne un placebo.
      Je te conseille de lui donner un flacon d'hydrolat de Sauge, de Thym ou de Tea Tree pour qu'elle se lave. Ces eaux auront un petit effet curatif et apaisant en prime ! :-)

      Supprimer
  36. Super article, le seul point négatif majeur: LE SCHÉMA DE LA VULVE. De un, il est imberbe, contrairement à une vulve sans altérations. Et de deux, le vagin est un trou béant!! C'est peut-être idiot, mais quand j'ai vu un schéma d'une vulve au secondaire, je pensais que je devais aussi avoir un trou béant comme vagin, et je n'en avais pas, j'ai été très inquiète. Si je m'écarte les jambes, on verra bien que le vagin n'est qu'un canal, pas un trou béant... Il faut le chercher un peu! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas bête Florianne ! J'y avais pensé aussi, et dans un souci de pudeur, j'ai décidé d'illustrer l'article avec un schéma visible plutôt qu'une photo de vulve. Ce n'est donc pas une version réaliste de la chose, c'est vrai. Malheureusement, je pense qu'une photo 'vulgaire' aurait discrédité le propos.
      C'est con, mais j'ai dû faire un choix. J'espère qu'un jour, les photos de vulve en gros plan seront considérées par tous comme non choquantes... :-)

      Supprimer
  37. Réponses
    1. Bonjour Anonyme.

      J'aime les gens qui ont un minimum de politesse et se fendent d'un 'bonjour'. Voire de phrases complètes. Ce n'est pas parce qu'on est sur Internet qu'on peut se passer d'un sujet et de ses compléments. Sans compter le reste. Même un 'svp' aurait limite suffi. Bref.

      Je ne connais pas Mymeca (je ne sais même pas ce que c'est : une marque ? Des lingettes ? Un savon ?) et je ne l'ai donc pas testé.

      Merci de ton message.

      Supprimer
  38. Superbe article!
    Je suis contente qu'une nana prenne le taureau par les cornes et aborde le sujet!
    J'ajoute ma petite pierre a l'edifice:
    J'ai galere pendant des annees avec des problemes de mycoses avant de tomber sur le bon medecin qui m'a appris qu'il s'agit souvent d'un probleme d'intolerance au lactose. Apres une eviction totale des produits laitiers et l'aide de probiotics onereux pendant 6 mois, j'ai finalement dit goodbye a ces soucis qui me pourrissaient la vie. ( et du coup appris beaucoup de choses sur les intolerances qui ont change ma vie) ce sont des sujets encore tabou, et il faut communiquer, s'informer aupres des professionnels et de son entourage. Ne pas rester seules face a nos questions. Des articles comme le tien nous font avancer dans la bonne direction! En avant les filles!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aller voir un bon médecin et faire les tests adéquats sont souvent la clef pour savoir comment se soigner ! Merci de ton témoignage, miss :-)

      Supprimer
  39. Très bel article vraiment, mais je tien juste à préciser, parfois certaine personnes se rasent. non pas pour la pseudo-beauté, mais parce que c'est plus stimulant sexuellement. Je suis d'accord que ce n'est pas utile de ce raser et même mieux pour la santé, mais personnellement, je préfère les rapport et les préliminaire sans les poiles, parce que je préfère sentir la peau contre la peau, donc pour certains c'est plus agréable que d'avoir des poile entre les deux.

    Mais à part ça, j'aime l'article, tout ça c'est bon à savoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, certains aiment les poils et d'autres non ! Y'a même des noms savants pour les nommer :-)
      Entre le rasage ou l'épilation, chacun fait comme il veut, surtout en terme de sexualité ! Tant que tout le monde est adulte et consentant, pas de problème.

      Supprimer
  40. Chapeau bas pour ton super article ! Perso entre 20 et 35 ans c'était épilation intégrale mais depuis que j'ai rencontré mon mari qui préfère les "forets vierges" j'ai relaissé repousser ...Je suis un peu (beaucoup !) phobique des poils alors je trouvais ça dégouttant au début mais finalement je me suis habituée et ça ne me gène plus ...Je n'ai jamais utilisé de produits de lavage intimes de ma vie car je fais très attention aux compositions et je me renseigne aussi avant d'acheter n'importe quoi et je n'ai jamais eu aucune infection .En lisant ton article je me suis dis que finalement j'ai bien fait !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le choix des poils ou de la peau nue est liée à deux choses ; l'hygiène et la sexualité. Qu'on choisisse d'être poilu ou peau nue, peu importe la raison ! Le tout est de respecter le souhait de l'autre, et de rester ouvert et tolérant :-)
      Bravo pour ton chemin et merci pour ton témoignage, il est très inspirant !

      Supprimer
  41. J'imagine même pas les réactions si un homme avait écrit un article en disant qu'il ne se lavait la bite qu'avec un peu d'eau chaude ;)
    Bon sinon je suis d'accord avec toi, je n'aime pas trop l'odeur du savon à cet endroit là...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, j'imagine que les hommes aussi sont nombreux à ne pas pouvoir se passer de savon... Tant qu'on évite le savon sur le gland, à priori pas trop de problème... Mais bon, de l'eau c'est évidemment aussi bien !
      Merci de ton message Denisbdry :-)

      Supprimer
  42. Cet article fait du bien. La hantise du poil c'est un des soucis de la dictature de la "beauté" moderne. On ns inculque a ns les filles la psychose du poil, jen suis pas encore bien débarrassée même si mon copain ma beaucoup aider à affronter cette peur de la touffe. fini les heures de souffrance à s'épiler a la perfection, fini les irritations., jai fini par comprendre quil nen n'avait rien à cirer de mes poils et jen ai rien à cirer des siens dailleurs. j'ai ma propre définition du minimum syndical en terme d'épilation il fait avec et de toute façon il n'a pas le choix. Je suis pas dans le trip hippie roots bio écolo du a linverse jsuis plutot pimbèche superficielle, dc rien a voir avec le style. en ce moment c lamazonie sur mes jambes rien a cirer quand on les cache tte la journée je crois que je m'épile pour moi finalement et pour être plus à l'aise notamment pendant nos rapports (pour ma part cuni plus agréable sans poils mème sil est juste inimaginable de tout enlever testé, détesté) peut-être que je ferais des efforts si ça le gênait vraiment? Mème pas sur pcq je ne vois comment jpourrais sortir avec lui du coup. un peu chelou les mecs qui font une fixette sur les poils, encore plus ceux qui exigent de leurs copines une chatte complètement imberbe style gamine de 5ans...pour le nettoyage, pas besoin de produits dégueux je suis bien daccord leau c très bien, je nimagine pas l'état de ma muqueuse et les irritations si jutilisais ce ce genre de truc quotidiennement adieu la pénétration. Mon mec sest tondu lautre fois pour me faire une surprise, ça ma spécialement plu, je ny vois aucun intéret et ça na pas été la fète de la féla pour autant, quil les garde il sera tjs aussi beau! Bref soyons libres de nos choix et arrétons de respecter les diktats et appliquer les envies des autres si on ne le veut pas. Bonf foirée désfolée chfeveuf fur la langufe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis entièrement d'accord avec toi ! Faisons ce que nous avons envie de notre corps, trouvons des compromis si notre moitié aime moins, mais dans l'ensemble, foutons au bac les conventions, et soyons nous-mêmes !
      Merci pour ton témoignage :-)

      Supprimer
  43. merci pour cet article, Chère Morue :) (je découvre ton blog du coup)
    au passage, j'en profite pour vous donner mes recettes préférées pour le bain ou la douche: naturelles, faites maisons et pas chères..parce qu'en fait, il y a des produits toxiques dans presque TOUS les savons, gels douches etc...

    Flocon d'avoine (pas ce foutu produit bidon dont tu as cité la gamme hein) (acheté bio en vrac ça coûte environ 4€ du kilo)(tu peux le manger aussi au petit déjeuner)
    mets en une bonne poignée dans un linge fin que tu refermes à l'aide d'un élastique: passé sous l'eau chaude tu peux le laisser dans le bain ou te le passer partout sur le corps (sauf dans le vagin) ça ne mousse pas c'est plutôt un peu gluant ça sent bon ça fait la peau douce tu peux te masser avec bref sensations "douche" garanties :)
    je ne sais pas si c'est acide ou basique mais vraiment je sens que ma peau aime bien l'avoine :) essayez vous me direz? (en fait c'est une bonne vieille recette de grand mère)

    les noix de lavages: faire bouillir une bonne poignée dans un litre d'eau pendant vingt minutes: ça sent pas très bon..on peut rajouter au à la dernière minute une pincée de fleurs de lavandes ou romarin avant de filtrer le tout: on peut s'en servir pour la peau (on les connaît pour la lessive et promis pour la peau y a aucun soucis)
    ensuite on obtient un savon très liquide super doux pour la peau (on évite alors sans doute la vulve quoique j'ai jamais eu de soucis)
    ce savon se conserve 3 à 4 jours
    vraiment efficace pour le visage, la peau ne tire pas, elle est nettoyée sans être "karsherisée" :)

    miel et argile: une cuillerée à soupe de miel dilué dans de l'argile (verte, aussi en vrac, pas en tube qui coûte plus cher): le tout dilué avec de l'eau (plus liquide que pour un "masque") ça donne un super savon bien coloré qui en met partout dans la douche. le miel adoucit le côté asséchant de l'argile. j'aime vraiment bien cette formule, genre spa à la maison: bien se masser le corps avec cette mixture, faire durer le plaisir hein...on le fait pas tout les jours. après huiler le corps pour nourrir la peau.
    Le miel tout seul dilué avec un peu d'eau c'est aussi magique comme savon.

    voilà mes recettes préférées pour les grands jours...
    pour les autres (jours) c'est eau chaude et savon d'alep ou assimilé (du coup aussi on arrête de dépenser des fortunes en produits supers mauvais et on peut acheter un grand bazar pour la douche et les cheveux genre bio qui coûte un peu cher et qui va durer bien longtemps)(et toujours pas pour le vagin)

    je confirme l'efficacité du bicarbonate de soude en cas de grattouille!(bien sur chercher les causes si récidives)


    ATTENtion ce qui suit est hors sujet ou presque

    je confirme le haut potentiel de la coupe menstruelle: super pratique, super hygiénique, super économique, ne vous laisse jamais en rade: FINI les tampons, la ruine intersidérale, les fils qui dépassent, et j'en passe.
    j'en profite alors aussi pour argumenter sur le haut potentiel des serviettes hygiéniques lavables en coton (j'entends déjà les holà) et bien l'essayer c'est l'adopter: FINI la ruine méga-intersidérale également, fini le pampers en plastique qui fait plein de bruit au fond de la culotte en allant au dodo aux côté de mon amant (un vieux souvenir), fini les batailles avec les machins que tu dois décoller/ajuster/coller sur les côtés pour les fuites et ça marche jamais, fini les placards remplis de tailles différentes de serviettes adaptés à chaque jour du cycle et j'en passe et des meilleures


    voilà c'est tout
    amusez vous bien surtout

    une fille anonyme qui aime son corps



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai essayé pas mal de trucs: papier toilette humide, lingettes pour bébé, nettoyants de toutes marques... mais depuis quelques mois j'estime que je m'en sors mieux juste avec de l'eau. Le vagin retrouve un équilibre et je ne m'en porte pas plus mal. Merci pour tes articles S. , je les lis toujours avec beaucoup d'attentions !

      Supprimer
    2. Merci beaucoup pour tes recettes et tes conseils, Anonyme ! :-)

      Pela, merci beaucoup de me suivre !! :-)

      Supprimer
    3. D'autres pistes pour se laver le corps, les mains, le visage... (recommandé pour les peaux sèches, fragiles, atopiques... ) Encore mieux que l'argile verte, la blanche (tjrs en vrac - les tubes seraient des nids à microbes) Pas bête le miel! (super hydratant)
      La mélanger à du yaourt entier (et bio) donne bien aussi (hydratant et légèrement acidifiant, et comme l'eau de distribution est la plupart du temps calcaire - donc basique - ça équilibre...)
      De la simple farine peut être un bon nettoyant doux aussi, ainsi que la maïzena (tjrs en bio, of course)
      Et enfin, la farine de pois chiches, qui contient de la saponine (?) et a un léger effet peeling en plus. Peau et cheveux au top avec ça! (seul inconvénient, une odeur un peu moche, et un peu tenace...)

      Supprimer
    4. Merci beaucoup pour tous ces conseils et astuces, Mélusine ! :-)

      Supprimer
  44. Très bon article :) Que pensez des linge très intimes du coup ? Très mauvais non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comprendre lingettes intimes évidemment ;)

      Supprimer
    2. Je ne me suis pas vraiment penchée sur les lingettes, mais ce que j'en ai vu en passant n'est vraiment pas top. De plus, leur usage n'est pas très écologique. Donc je fais l'impasse dessus. :-)

      Supprimer
  45. Bonjour. Je quoi que je suis le seul homme (née avec des attributs du genre masculin) qui vais peut-être poster un commentaire, car il me semble que je n'en ai pas vue vraiment. C'est un superbe article. Ma femme comme beaucoup à des problème de mycose et beaucoup de perte blanche gluante qui nous oblige à tondre. Peut-être que les première méthode n'était pas les bonne. Mais comme on dis il n'y a que les idiots qui ne change pas d'avis. Et comme je ne pense pas être idiot voilà. J'ai deux magnifique petites filles que j'essaye de responsabilisé à l'entretien assidu de leur vulve et savoir tous sa va changer la donne. Va falloir tout leur réapprendre et c'est pas plus mal que ce sois maintenant. Étant donner que c'est ma soeur qui vous a fais connaître pas Facebook je vais m'empresser de faire de même. En espérant que plus d'hommes vous écrirons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ce message, et bon courage pour le réapprentissage :-)
      C'est gai de voir des hommes s'intéresser à la vulve, son fonctionnement et les manières d'en prendre soin !

      Supprimer
  46. Ma meilleure amie a longtemps utilisé ce genre de produits et a souvent eu des problèmes gynécologiques depuis très jeune. Et aujourd'hui, à 28 ans, elle a déjà fais 3 fausses couches et devra recourir à la FIV l'année prochaine pour avoir une chance d'avoir un enfant. Son corps est complètement déréglé et son médecin se demande aussi si c'est pas à cause d'une utilisation prolongée de ces "supers produits".
    Moi personnellement, j'en ai jamais utilisé et je préfère le naturel lol, j'ai bien fais je pense au vu de cet article.
    Bonne continuation à toi et MERCI.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour ton témoignage. J'espère que ton amie se porte bien malgré ses ennuis... :/

      A bientôt ! :-)

      Supprimer
  47. Petit feed-back sur la question; ça fait maintenant Presque 3 semaine que je ne me savonne plus du tout la vulve et, non seulement je ne me sens pas moins fraîche pour autant, mais je n'ai plus aucune odeur (même si j'ai des pertes) Donc oui pour un soigneux et délicat nettoyage à l'eau uniquement!
    (et, au passage, quand j'en ai parlé à une de mes filles, elle m'a dit que ça fait déjà des mois que sa toubib - qui lui prescrit aussi sa pilule - lui avait conseillé d'arrêter le savon là... Elle aurait pu partager l'info, quand même! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis très contente que cette nouvelle routine te convienne, Mélu !!
      J'espère que ton témoignage pourra en convaincre certaines ! Merci beaucoup pour ton retour !!
      :-)

      Supprimer
  48. Je souscris, et je prends même le temps de venir le dire en commentaire : depuis 6 mois, je ne me lave plus avec aucun savon ou gel douche. J'ai tout stoppé, mue par une impulsion, et pour voir... Bilan : pas d'odeur spéciale, ma peau sent bon mon odeur. Mon chéri n'a pas tiqué. Quand parfois j'ai eu quelques odeurs, cela tenait plus aux sous-vêtements et une fois la douche passée le soir, plus rien. Si j'ai envie de retirer une éventuelle odeur résiduelle, je mélange une cuillère à café de bicarbonate de sodium dans de l'eau chaude et je passe rapidement cette eau sur la vulve et dans les poils. Et voilà. J'ajoute que ma peau redevient doucement plus épaisse (sans effet croco) et moi qui l'avais sensible depuis des années je sens mon corps pousser un ouf de soulagement... Le film hydrolipidique à la surface de la peau a tenu bon sans broncher tout l'hiver, même pas de crème corporelle ou d'huile. Juste, une fois par mois, un gommage rapide sous la douche au bicarbonate. Et c'est tout. Franchement, vu que je suis aussi passée au "no-poo", j'ai réduit drastiquement ma conso de produit lavant à la salle de bain et mon corps s'en porte à merveille. Donc ici aussi, aventure concluante ! Lancez-vous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton témoignage, dutempspourlessentiel ! :)
      Contente que tu trouves ton compte dans cette méthode naturelle !

      Supprimer
  49. Très bon article!!!!! J'adhère.
    Mon expérience personnelle, fait que je me suis mise au lavage à l'eau naturellement (je ne sais plus depuis combien de temps maintenant), après avoir eu des désagréments corporels soignés par ses savons spéciaux, mais aussi des ovules (dérèglement récurrent de la flore vaginale), après un accouchement.
    Je n'ai plus de souci, juste quelques petites pertes de temps en temps, juste dame nature qui fait son travail.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente que tu aies trouvé ce qui te convienne, Aroma Zénith'ude ! :-)

      Supprimer
  50. superbe article merci de me rassurer que je ne suis pas la seul !!

    je tenais a apporter mon témoignage également après des années d'infections j'ai pris la même décision que toi uniquement à l'eau chaude et depuis miracle je revis !!! par contre j'ai pris la décision de ne plus avoir de rapports sexuel pour limiter le risque d'infections et un tas d'autre chose !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il existe des moyens de se protéger des infections dues aux rapports sexuels, émilie. Cela dit, si tu as trouvé ce qui te convenait, tant mieux, c'est une belle chose ! :-)

      Supprimer
  51. Merci beaucoup pour l article, je pense que je vais essayer, j aurais peut être moins de problème!!! Et moins de dépenses inutiles!
    Une question persiste : est ce que c'est pareil pour l'anus et les fesses ?
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Concernant les fesses, elles peuvent être lavées à l'eau chaude régulièrement et au savon de temps en temps. Comme dit dans l'article, seules quelques zones ont besoin de savon régulièrement : les aisselles, l'aine et les pieds. L'anus est une muqueuse, donc doit être traité avec soin. Si le besoin de savon se fait sentir, autant utiliser un produit très doux.

      Supprimer
  52. Salut Morue, très bon article, très instructif.

    A la question "L'odeur t'as-t-elle déjà dérangé ?" je répondrais "Oui, la fois où tu t'es lavée avec du savon".
    Très clairement, les odeurs naturels sont loin d'être dérangeantes (dans une situation normale s'entend), on ne peut assurément pas en dire autant des savons.

    Suite aux questions/réponses avec Mélusine (je crois) j'ai appris que ces précautions étaient aussi valables pour mon sexe. J'avoue avoir été un peu étonné, pensant que les organes externes étaient... peut-être moins sensibles... mais faut croire que non.

    Et pour ce qui est des petites anecdotes qui tuent, je connais quelqu'un qui s'est lavé pendant des années le sexe (et plus particulièrement le gland) avec... de l'alcool ménager. Résultat, il ne sent absolument plus rien et n'a aucun rapport sexuel avec sa femme. :-/
    Notre société moderne prône la propreté à l'exces. Soyons vigilant à ne pas perdre notre sens commun.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Unknown,

      Yep, ce qui vaut pour la vulve est assez pareil pour le pénis :-)
      Mine de rien, même s'il est à l'abri derrière son repli de peau, le pénis - et surtout le gland ! - est sensible. C'est une des parties les plus sensibles de notre corps, ce serait dommage de ne pas le soigner avec douceur. Je compatis pour la personne qui s'est désensibilisé l'organe, c'est moche... Effectivement, certains vont trop loin pour répondre à un idéal beauté inatteignable 0o

      Merci beaucoup pour ton retour, c'est agréable d'avoir l'avis d'une personne ayant un pénis sur cet article !! :-)
      La Morue

      Supprimer
  53. Alors pour ma part l'épilation du maillot rend mes poils beaucoup plus doux, soyeux et moins nombreux que de ne rien faire. Plus j'epile et moins j'ai de poils ! Je suis tout à fait d'accord sur le fait de ne pas laver sa vulve avec du savon, on ne me l'a jamais dit, mais je ne l'ai jamais fait, comme si mon corps et mon cerveau savait déjà ce qu'il fallait bien faire ! En revanche, je suis totalement en désaccord sur le fait de garder ta jungle pour les rapports sexuels ! Un cunnilingus est 1000 fois meilleur quand ya zéro poils ! Je vois bien, ou plutôt je sens bien, que mon homme est un peu embêté quand je ne suis pas allez chez l'esthéticienne tondre mon petit gazon. Soyons franche, passez la langue sur une peau toute douce est nettement meilleur que sur une peau poilue. Pour l'homme c'est beaucoup mieux ( ça évite d'en bouffer aussi au passage �� Lol ) et pour la femme c'est pareil. Moi perso je me sens gêné de tous ces poils pendant le cunni ! Donc tant mieux pour toi si ça dérange pas ton homme mais moi je trouve ça déjà plus jolie quand ya pas de poils, et puis moi c'est pareil, la fellation avec pleins de poils, j'aime moins ��. Donc mon homme rase, et moi l'épine et quand on est au pieux, tout est tout doux ��.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Flo,

      Le but de mon article est de faire comprendre aux personnes le lisant qu'elles peuvent faire ce qu'elles veulent de leur corps. Epilation ou non, peu importe, au final, du moment qu'on se sente bien !
      Mais malheureusement, le fait de garder ses poils (surtout pour des supposées femmes) est encore trop mal vu. D'où l'accent mis là-dessus.
      Mais tu as bien raison de faire comme bon te semble ! :-)

      Supprimer
  54. Je viens tomber sur cet article qui m'a fait vraiment plaisir.
    Je fais la même chose que toi depuis que je suis jeune adulte sans jamais m'être trop posé la question. En effet adolescente j'utilisais des savons spécifiques et j'ai eu plusieurs mycoses. Suite à ça, j'ai arrêté les savons et je n'ai pas eu de mycose depuis 10 ans... (excepté une pendant ma grossesse, mais les causes étaient hormonales).
    J'avoue avoir cherché des réponses sur internet récemment parce que le père de ma fille (nous sommes séparés) veut la forcer à utiliser du savon pour se laver la vulve. Puisque m'a-t-il dit, c'est vraiment sale... Heureusement, la petite refuse parce que "maman a dit non" ;)
    Mais finalement en en parlant autour de moi, j'ai remarqué que j'étais presque une exception... Le nombre d'amies qui utilisent des savons pour éviter les mycoses et qui en développent tous les 6 mois sans doute en partie à cause de cette utilisation...
    En tout cas merci pour cet article bien documenté, je me sens moins seule du minou libre ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Unknown,

      Merci pour ton retour !
      Continue dans la voie que tu t'es tracée pour ta vulve, c'est une très bonne idée de refuser le savon à cet endroit ! Dommage que ton entourage ne t'écoute pas plus que cela...

      Courage !!

      Supprimer
  55. J'étais très satisfaite de cet article qui rétablit la vérité sur des sujets importants.
    Cependant ce passage décrédibilise un peu le reste malheureusement :
    "Personnellement, je suis poilue, et je vois les ravages des épilations passées. Les poils repoussent plus long, plus dru."
    Couper ou arracher des poils/cheveux/ongles NE CHANGE PAS L'ADN. Ils ne peuvent donc pas repousser plus longs, plus drus, plus frisés ou plus foncés. C'est impossible d'un point de vue biologique. On peut avoir cette impression mais elle est fausse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Unknown,

      Effectivement, je devrais mettre à jour cette partie de l'article, qui véhicule une idée fausse.
      Merci de me l'avoir fait remarquer !

      Supprimer
  56. Salut ta trop raison mes svp quelqu'un peut me donner un conseil doit on laver l'interieur des petites levres? A l'eaux tout seul??? Merci celle qui vont me repondre 😉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anonyme,

      Pour laver l'intérieur EXTERNE des petites lèvres, l'eau chaude suffit, comme dit dans l'article. Pas de savon, rien que de l'eau.
      Pour laver l'INTERIEUR de la vulve (donc le vagin), je te le déconseille ! Ni savon, ni eau, ni rien. A moins que tu aies un problème médical. Il faudra alors en parler avec ton médecin.

      Supprimer
    2. Merci de m'avoir repondue , donc je ne touche pas l'ouverture des petites levres je nettoye que le tour des grand levres dedan sans toucher le vagin , exuse moi de te demander tout sa mais j'ai beaucoup probléme je n'est plus de flore je me demande si c'est la manière dont je me lave merci

      Supprimer
    3. Facile !
      En gros, selon cette image : http://www.larousse.fr/encyclopedie/data/images/1002217-Appareil_g%C3%A9nital_f%C3%A9minin.jpg
      tu ne laves à l'eau tiède que les lèvres, la partie externe de la vulve. L'intérieur, donc le vagin ou l'urètre, pas besoin d'y toucher.
      Ça c'est pour le lavage.

      Par contre, vu que tu n'as plus de flore, renseigne-toi chez un.e docteur.e sérieux.se pour la reconstituer ! Fais extrêmement gaffe à ne pas laisser ta vulve traîner partout, vu qu'elle est actuellement très sensible à toute bactérie/virus extérieur.

      Voilà !

      Supprimer
  57. Salut pour toi partie externe de la vulve c'est quoi?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout ce qui n'est pas le vagin, donc le tunnel allant vers l'utérus. :-)

      Supprimer
  58. Si on ouvre les petites levres pour nettoyer c'est bien ou pas? vu je trouve c'est sale quand on et en regle ou bien quand il y a des pertes blanches

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah oui, il vaut mieux laver cette partie aussi, sous un jet d'eau tiède.

      Supprimer
    2. Mercii et super blog maintenant je dit bye bye a tout c'est produit merci pour se super blog 😘

      Supprimer
  59. Bsr une question si en nettoyant l'interieur des petites levres on touche le méat urinaire c'est grave ou pas? Et surtout faut il nettoyer l'interieur a chaque toilette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,

      Ce n'est pas grave de toucher les entrées du vagin et/ou du méat urinaire, non. On peut évidemment nettoyer à l'eau claire et tiède ces endroits. Le tout est d'éviter le savon à l'intérieur du corps. Donc pas de danger si on se lave à l'eau à chaque toilette (ce qui est recommandé question hygiène, bien sûr).

      Supprimer
  60. Coucou si on veut se laver les fesses avec un gel douche temp en temp lequel conseillerais tu?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un bon savon soit sans parfum, fait en saponification à froid, soit un savon liquide bio.

      Supprimer
  61. bonsoir j'ai une petite question depuis mon indépendante a ma toilette je me demande s'il faut lavé l'intérieur des petites lèvres ? merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Anonyme,

      Oui, tu peux te laver l'intérieur des petites lèvres (il vaut mieux d'ailleurs).
      Le tout, c'est de ne pas entrer dans le vagin avec les doigts ou autre chose. Passer dessus n'est pas grave, par contre.

      Voilou ! :)

      Supprimer
    2. merci beaucoup très cool ton blogue <3

      Supprimer
    3. bonsoir une question peut on essuie l’intérieur des petites lèvres avec une serviette après le bain ?

      Supprimer
  62. Bonjour,

    Tout d'abord vraiment merci pour cet article !! C'est tellement agréable de lire au sujet de la vulve sans détours !
    Et il y a une telle désinformation .. Dur dur de remettre les esprits à l'endroit dans cette société de consommation, cette éducation.
    Heureusement il y a de l'espoir !

    Pour ma part je n'ai jamais utilisé de gels ou savons intime, comme quoi l'instinct ... ;)
    Merci pour tes conseils, j'ai toujours fait attention à ne pas laver trop près mais c'était au savon quand même, mais dès ce soir ce sera à l'eau uniquement pour cet endroit là.
    En ce moment je suis au savon de marseille pour la douche mais j'avais constaté qu'avec un savon au lait d'anesse c'était mieux, j'avais beaucoup moins de désagréments. Et la cup permet d'en éviter un nombre incalculable aussi.
    ça dépend de chacun/e, il faut tout tester pour définir ce qui nous convient le mieux de toute façon.

    Je partage ton article auprès de mes amies :)
    Lena

    RépondreSupprimer
  63. bonjour je vient lire certain commentaire pour qui ne savent pas ma gynécologue ma toujours dit on ne doit pas lavé a l'intérieur des petit lèvre peut importe que se soit règle après rapport ect... on doit juste lavé chaque coté des grosse lèvres c'est vrai ou pas? je me suis toujours posé cette question depuis que je vient d'accouché je fait plus attention a cette endroit et je me pose de nombreuse question

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai oublié précisé que il parait que l'intérieur des petites lèvres et auto nettoyant

      Supprimer
    2. Cette partie s'auto nettoie effectivement. Cela dit, un peu d'eau tiède dans cette partie du sexe ne fera pas de mal. A toi de voir ce qui te conviendra le mieux. :-)

      Supprimer
  64. Merci pour ton article qui m'ouvre à explorer encore plus ! Je voulais savoir ce que tu penses de l’éponge menstruelle utilisée comme contraception avec de l'eau citronnée ? Je voulais savoir ce que tu en penses, et si tu penses que ça agresserait le ph à l'intérieur du vagin à la longue ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Unknown,

      Je n'ai pas encore testé l'éponge menstruelle, mais ça me tente bien ! Faut que j'en commande.
      Par contre, je ne pense pas qu'ajouter de l'eau citronnée soit une bonne idée... Comme dit dans l'article, je crois que tout ce qui peut altérer le pH de la vulve et du vagin sont à éviter. Et comme le citron est très acide, il faut faire attention, car il peut vraiment influer sur le pH naturel de ton sexe...
      Cela dit, si tu n'as pas de soucis, tant mieux, mais je te recommande la prudence.

      Bien à toi ! :-)

      Supprimer
    2. Un grand merci :-)
      En fait, rien que de penser à me mettre du citron, ça me ... dérange. ça me semble violent. Bonne année, bons tests, belle pleine lune ''

      Supprimer
    3. Je partage ton sentiment...

      Belles pleines lunes à toi aussi kapad :-)

      Supprimer
  65. Merci pour cet article que j'aurais dû lire avant de me rendre compte aujourd'hui que le produit que j'utilise depuis des années contient, entre autres joyeuseries, un pertubateur endocrinien (bonjour Roger Cavaillèèèès !!) !
    J'avoue que je flippe un peu, parce que ça fait bien 10 ans que je l'utilise. Bon, à présent, toilette à l'eau.

    J'avoue que j'ai quand même bien envie de balancer ma grande bouteille de produit quasi pleine dans l'une des vitres de leur siège !

    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Did !

      Je comprends votre frustration et votre peur... Cela dit, je vous souhaite de trouver des produits plus sains et plus proches de ce que vous voulez utiliser.
      Concernant votre bouteille, il est possible de la vider autrement, par exemple en nettoyant la litière de vos chats (si vous en avez - c'est mon cas :D ).

      Bonne journée à vous !

      Supprimer
  66. Bonjour,
    Et la composition du gel Coslys que faut-il en penser ?
    Ingrédients :
    Aqua (eau), spiraea ulmaria flower extract*(eau florale de reine des près bio), sodium cocoamphoacetate (tensioactif amphotère issu du coco), sodium coco-sulfate (tensioactif amphotère issu du coco), glycerin (glycérine d'origine végétale), polyglyceryl-2 laurate (agent surgraissant issu du palme et du coco), calendula officinalis flower extract* (extrait de calendula bio), sodium lactate (lactate de sodium), magnesium PCA (magnésium), decyl glucoside (tensioactif non ionique issu du glucose), coconut alcohol (TA anionique issu de la noix de coco : propriétés moussantes et lavantes), caprylyl/capryl glucoside (tensioactif non ionique issu du coco), sodium benzoate (agent de conservation), lactic acid (acide lactique), sodium sulfate (tensioactif anionique issu de la noix de coco), potassium sorbate (agent de conservation), benzyl alcohol, dehydroacetic acid, sodium chloride (sel).
    Merci d'avance.

    RépondreSupprimer
  67. Bonjour,

    Très intéressant!!!

    Moi, je suis un homme et je voulais savoir si l'hygiène de l'homme se faisait de la même manière que pour celle de la femme.

    Sexe avec ou sans prépuce, comment cela se passe? Il suffit juste de rincer à l'eau également?

    Et en ce qui concerne l'anus pareil juste à l'eau ou faut il utiliser du savons?

    Merci et à bientôt?

    David

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour David,

      Quel que soit le sexe d'une personne, une muqueuse est une muqueuse ! Le mieux pour en prendre soin est l'absence de savon, sauf contre indication médicale. Si vous ne voulez pas vous en passer (pour l'anus par ex.), essayez d'utiliser un savon le plus doux possible.

      Bien à vous !

      Supprimer
  68. J'ai pas de vagin, mais j'ai arrêté le savon il y a bien longtemps déjà. Et pas d'odeurs corporelles dérangeantes. Merci pour l'article, j'ai appris des trucs!

    RépondreSupprimer
  69. Bonjour !

    Merci beaucoup pour cet article super intéressant !
    Ça fait un moment que je m'intéresse à ce sujet, et ça fait 3 semaines que je n'utilise plus de savon sur cette zone.

    Mais malheureusement j'expérimente un truc pas très chouette depuis une semaine : une mycose vaginale :(
    Je n'en avais jamais eu de ma vie et j'ai donc fait le rapprochement avec le fait que je ne prends plus de savon...

    Y aurait-il un rapport ou serait-ce une sacrée coïncidence ???

    Merci beaucoup d'avance !

    Angélique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Angélique,

      Je ne suis pas médecin, et ne suis donc pas habilité à répondre à votre question.
      Je vous conseille d'aller consulter un.e gynéco de confiance.

      Courage à vous !!

      Supprimer
    2. ok, merci pour votre réponse ;)

      Supprimer