lundi 31 mars 2014

INCI ou comment comprendre la composition des produits

Bon, vous êtes pas mal à vous demander comment faire pour comprendre ces foutus composants de cosmétique (qui ont des noms à coucher dehors, faut bien l'avouer). Et comme tu m'es sympathique, petite morue qui frétille de savoir, je vais t'aider.

Que tu sois intéressée par le bio ou que tu t'en foutes royalement, tu vas voir qu'au final, quitte à utiliser des produits dangereux, autant savoir les identifier.

Y'a déjà pas mal de blogs et autres sites qui font la review de ce qu'il faut savoir en gros, je vais donc pas te bassiner avec les trucs de base.

En résumé:
  • La liste INCI c'est la liste de tous les ingrédients de la formule cosmétique de ton produit. Elle est présente principalement sur l'emballage du produit, parfois sur le produit lui-même.
  • La liste INCI est OBLIGATOIRE, selon les lois européennes. Un produit sans INCI est un produit chelou.
  • Les composants sont écrit selon un ordre décroissant. Plus on avance dans la liste, moins les ingrédients sont dosés.
  • Les ingrédients dosés à moins de 1% peuvent être notés dans le désordre. En gros, c'est un piège à con pour nous, le public : si une huile essentielle est dosée à 0,05% et un conservateur (genre paraben) à 0,8%, le fabricant peut noter l'huile essentielle avant le conservateur.
  • Les noms latins sont des extraits de plante. S'il y a une étoile devant ou derrière, il est certifié d'origine bio.
  • Les molécules et les noms usuels sont en anglais, genre citric acid ou honey.

AVEC OU SANS PARABEN? LE DANGER DU BIO

D'abord, pour bien comprendre un produit, faut regarder TOUT ce qu'il est écrit sur l'emballage. Si tu vois des mentions "sans paraben, sans ceci, sans cela", tu peux commencer à t'inquiéter, et te pencher sur la compo du produit est in-dis-pen-sa-ble.

Pourquoi? Parce que vu que tout le monde commence à s'inquiéter de la toxicité des parabens et autres, les cosméteurs se sont rendus compte qu'ajouter cette mention ça allait faire vendre. Du coup, ils ont trouvé des remplaçants à ces conservateurs chimiques.
Le souci, c'est que ces conservateurs n'ont pas encore été vraiment testé sur le long terme. Certains se révèlent plus néfastes que les parabens et methylparabens.
Conclusion: s'il faut choisir entre Béhémoth* et Satan, autant prendre le plus éprouvé des deux.
* Béhémoth, malgré ses dignités, est un démon lourd et stupide. Qu'on se le dise.

LES COMPOSANTS A EVITER

Si t'es bio-fan, il y a pas mal d'ingrédients utilisés par les fabricants qui sont mauvais (voire très mauvais) pour notre santé et pour l'environnement. Je t'ai fait une petite liste des plus importants, mais y'en a une chiée, accroche-toi à ton slip si tu veux te la farcir. Bonne merde...

En très résumé, voici les principaux composants chelous à bannir de sa salle de bain:
  • Les Parabens : Conservateurs à large spectre, ils sont soupçonnés d'être cancérigènes. Des études ont été faites, mais pas sur le très long terme (50 ans de ravalage de face aux parabens, ça donne quoi ?). D'où la polémique sur ces produits. De fait, ils provoquent des allergies, un vieillissement de la peau au soleil, et leur capacité à pénétrer l'organisme est telle qu'ils peuvent interférer avec les récepteurs hormonaux et perturber l'équilibre endocrinien. Ambiance.
  • LES PEG et PPG : PEG-6, PEG-8, ... Le chiffre indique le poids moléculaire du composant. Les PEG se retrouvent dans énormément de cosmétiques en tant qu'agents tensioactifs, détergents, émulsifiants, revitalisants ou humectants pour la peau. Extrêmement polluants à produire, non biodégradables et inflammables, ils contaminent durablement l'environnement. Ils contiennent également de nombreuses impuretés et des métaux lourds, reconnus comme cancérigènes et allergènes. Ils sont déconseillés pour les peaux abîmées, éraflées.
  • L'EDTA : Disodium EDTA, Tetrasodium EDTA, ... Utilisé comme stabilisateur, l'EDTA, en interaction avec des métaux lourds, peut se fixer dans l'organisme et devenir difficilement biodégradable. Elle pollue donc l'eau à long terme, car elle n'est pas filtrée par les stations dépuration au charbon. Vous reprendrez bien un verre d'eau ?
  • Les Silicones : Dimethicone, Phenyl Trimethicone, ... Les silicones sont soupçonnées d'être très polluantes, et on ignore leurs effets à long terme dans la nature. Yepee. De plus, dans les shampooings, la Dimethicone ne fait que gainer le cheveu sans le soigner. On peut la comparer à un paravent. Arrêtez d'utiliser un shampoo siliconé, vous verrez la différence...
  • Les SLS : De son petit nom Sodium-laureth-sulfate ou Sodium-lauryl-sulfate, le SLS est tellement puissant qu'il était utilisé dans les produits de nettoyage industriels. Maintenant il est dans nos shampooings. Chouette. Une utilisation fréquente peut avoir des conséquences graves (élimine la protection de la peau, fragilise le cuir chevelu, provoque des allergies et irritations, ...). Il peut également être absorbé par l'organisme, où il agit comme un perturbateur hormonal, et peut causer une baisse de fertilité voire la ménopause. Il est également cancérigène pour les femmes. Son utilisation est particulièrement déconseillée pour les enfants.
  • Le Parfum : le Parfum ou Fragrance est en fait un mélange de divers produits (chimiques ou naturels). Le souci, c'est que le cosméteux n'est pas tenu par la loi d'en donner la composition. Plusieurs composants de fragrance peuvent causer des allergies ou des symptômes asthmatiques. D'autres sont neurotoxiques ou cancérigènes. Le Parfum est la seconde cause d'allergie selon les dermatologues. Que du bonheur. Il a donc été décidé que les 26 composants les plus allergènes doivent être écrits dans la liste INCI. Par contre, le reste des composants de Parfum peuvent rester secrets. C'est donc un bouillon de culture... Attention, certaines marques parfument leurs produits avec des parfums naturels et/ou bio (huiles essentielles, extraits de plantes ou de fruits...). Mais on n'en sait rien.
  • Les nitrosamines : les nitrosamines sont formées à partir des nitrates, des fertilisants. Lorsque des substances réagissent entre elles pour former des nitrosamines, une chaîne dangereuse et potentiellement cancérigène se constitue. Dans les produits cosmétiques, les nitrosamines peuvent se former quand par exemple la triéthanolamine et certains conservateurs nitrosants sont employés simultanément.
  • Formaldéhyde et libérateurs de formaldéhyde : Chlorphenesin, Chloroxylenol, ... Ces composants libèrent de façon lente et continue de petites quantités de formaldéhyde, qui sert de conservateur. Malheureusement, le formaldéhyde est reconnu comme agent cancérigène, pouvant causer des irritations ou des allergies à faible dose.
  • DEA : Cocamide DEA, Lauramide DEA, ... On les utilise pour ajuster le pH des produits cosmétiques. Ils sont classés comme nuisibles car ils sont très dangereux pour la santé dans le cadre d'une exposition prolongée. Irritations, nitrosamines, cancer de la peau, les DEA sont un joyeux cocktail dont on doit encore découvrir toutes les propriétés.
  • Les Colorants Azoïques : CI 19140, CI 17200, ... Les colorants azoïques sont dérivés du goudron. Aux USA, ils peuvent être notés avec le nom d'une couleur et un numéro (genre Blue 1). Particulièrement critiques point de vue toxicologique, ils sont soupçonnés d'être cancérigènes, et d'augmenter par 5 les risques de cancer du sein. Ils sont aussi potentiellement allergènes, et peuvent causer des troubles de l'attention chez les enfants.
  • La Methylisothiazolinoneconservateur efficace en très petite quantité, autorisée jusqu'à une concentration maximale de 0,01%, la Methylisothiazolinone (ou MIT) remplace les Parabens depuis quelques temps maintenant. Malheureusement, elle est encore plus nocive que ces derniers ! Elle peut provoquer des allergies de contact, des irritations, de l'eczéma, voire des gênes respiratoires car ce produit est très volatil. En association avec la Methylchloroisothiazolinone, elle ne peut être dosée qu'à 0,0015%, autant pour son côté efficace que pour sa toxicité ! La MIT est reconnue pour être cytotoxique (donc toxique pour les cellules du corps) et a été reconnue "Allergène de l'année 2013". Mazeltov.

TROUVER ET VERIFIER LES COMPOSANTS CHELOUS

Perso, vu que ça me gave grave de chercher les ingrédients de mon produit dans ces listes, j'ai trouvé un meilleur plan! 

Rita Stiens, l'auteure de "La vérité sur les cosmétiques" a un site vachement bien fait, où il est possible de faire toute ta liste INCI sans te faire trop chier. Il suffit de cliquer sur "Recherche d'INCI", taper les 3 premières lettres du composant, et de le retrouver dans la liste. En faisant une "Autre recherche", tu peux composer la liste de ton produit, agrémentés de smileys selon leur toxicité ou non-toxicité.
Y'a aussi le site leflacon.free.fr qui est bien complet et intéressant sur le sujet.
Alors sors-toi les doigts du cul, tu verras, après quelques recherches on se rend compte que pas mal de noms reviennent souvent, et on les retient facilement à mesure qu'on y est confronté.

MA MANIERE DE NOTER L'INCI

Vous aurez remarqué que, dans ce blog, quand je parle d'un produit, j'aime bien retrouver son INCI et le noter en différentes couleurs. 
Je ne note que les noms, pas leur fonction. C'est un choix de ma part; je pense que ça aurait alourdi et rallongé mes articles, déjà bien fournis. Mais en plus, je me dis qu'un composant mauvais, ben il est mauvais, quelle que soit sa fonction.

En rouge, ce sont les ingrédients mauvais, pour la santé, pour l'environnement, ou les deux. Je suis tombée un jour sur un ingrédient noté avec 3 smiley mauvais. Ca m'a tellement troué le cul de tomber sur ça que je l'ai souligné. C'est l'émotion, m'voyez. Depuis, cette habitude m'est restée.

En vert, ce qui est noté sur le site de Rita Bien ou Très bien, que ce soit bon pour nous ou d'origine bio, au final, ben c'est bien quoi.
 

En bleu, les ingrédients "neutres" notés d'un beau smiley gris 



En gris, les ingrédients que je n'ai pas réussi à trouver sur le site la vérité ou leflacon. Soit ils sont mal écrits, soit le nom utilisé n'est pas repris dans la liste INCI officielle, soit il s'agit d'un nouveau produit qui n'est pas encore (re)connu.

Voua-là. Si vous voulez aller plus loin sur le sujet, je vous conseille de prendre vos plus belles lunettes et de tenter de lire cette foutue liste INCI sur ce que vous achetez. Au début, moi non plus je voulais pas, j'avais les yeux qui louchaient, la vue brouillée, le vide intersidéral dans la tête. Et pi je me suis dit que c'est justement ce que voulaient les cosméteux. Et vu que j'aime emmerder les gens, ben je me suis botté le cul pour arrêter d'être leur pigeonne. 
Victory is mine, and can be yours.



Des sources pour avoir plus d'infos:

8 commentaires:

  1. Moi je lis, mais faut bien reconnaître que 1) c'est parfois relou ; 2) Je comprends pas tout ; 3) J'ai toujours pas fini de lire le bouquin de Rita XD

    Mais je persiste, le changement sans silicone/sans SLS a fait du bien à mes cheveux bouclés, du coup je fais gaffe sur mes autres produits à ce qui est dedans ^^

    En tout cas c'est un peu plus clair avec ton article !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Courage, tu vas voir, tu auras de plus en plus d'outils en main pour affronter la galère de la liste INCI ! Et ensuite, tu deviens le maître du monde, mouahaha :D

      Supprimer
  2. Quel super article, très instructif!
    Je découvre ton blog grâce à lui, et j'en suis ravie!
    A bientôt! =)
    Biz!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente que ça te plaise et te parle, Harmony ! Bienvenue sur mon chti blog :-)

      Supprimer
  3. Ton article est vraiment très utile je le mets en favoris ! pour les personnes comme moi qui ne savent pas encore tout déchiffrer c'est super !! Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien contente qu'il te plaise Jessika ! Merci beaucoup de ton retour ! :-)

      Supprimer
  4. Je découvre ton blog et je te dis un GRAND merci !! J'étais vraiment loin de tout connaître et comme beaucoup de personnes je pense, je faisais confiance du coup à une marque comme Klorane....Mais la réalité c'est qu'on ne peut plus faire confiance à des soi-disant professionnels et c'est assez déroutant surtout lorsqu'on devient parent... Alors, je vais faire comme tous ceux qui viennent te lire ici, je vais aller refaire un tour dans ma salle de bains, faire un nouveau tri et me poser (encore ;) )de nouvelles questions !!! Encore merci pour ce travail titanesque !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup à toi d'être passée par ici et d'apprécier mon travail ! Je suis contente de pouvoir ouvrir les yeux aux gens sur la cosmétique conventionnelle, qui n'est bien souvent que de la poudre aux yeux...
      Si tu as des questions, des avis, des demandes, n'hésite pas à m'en faire part :)
      A bientôt !

      Supprimer