jeudi 1 juin 2017

Message à caractère informatif - Arrête de faire pipi debout, Poiscaille !



Ceci est un message à caractère informatif pour les personnes pourvues d'une vulve.


Salut Poiscaille !

Tu te demandes sûrement ce que j'ai encore été pêcher comme info bizarre. Alors, pour faire court, je suis tombé sur une info un peu spéciale concernant nos habitudes aux toilettes.

Tu l'as sûrement déjà fait, donc ça devrait te parler : une petite tripotée de scientifiques ont analysé notre habitude de faire pipi sans toucher le bord de la lunette des toilettes. Mais si, toi-même tu sais, ces moments où tu te retrouves dans des toilettes sales, où y'a pas assez de papier pour recouvrir la lunette de PQ, et que tu te retrouves à faire du sport uniquement pour te vider la vessie.

Cette technique s'appelle le Crouching en anglais, et est pratiquée par 85% de personnes. Et ces petits malins de scientifiques, ils ont mesuré la pression abdominale qu'il fallait pour faire pipi dans cette position. Résultat : en crouching, la pression abdominale demandée pour faire pipi est plus élevée qu'en position assise, et le débit urinaire est réduit de 21%.



Or, une vessie "mal vidée" peut entraîner des cystites, ou d'autres infections urinaires. De plus, une tension plus forte sur les chiottes peut provoquer une diverticulite, un AVC ou une crise cardiaque ! Et quand on sait que les personnes porteuses de vulve ont une vessie plus petite que les autres, à cause de l'utérus, des ovaires, etc., ben c'est normal qu'on passe plus souvent aux toilettes. Raison de plus pour bien se vider la vessie !

Moralité, autant faire comme les 12% de femmes* qui s'asseyent tranquilou sur la lunette, après avoir tout recouvert de PQ...
*"femmes" selon l'étude hein




Tiens d'ailleurs, à ce propos, le Docteur Gerba dit Dr Germ, bactériologiste, a un point de vue sympa là-dessus. En effet, selon lui, les toilettes seraient plus propres que... le fond de notre sac à main !

Eh oui, les bactéries sont partout. Car voilà, Poiscaille, pendant que tu fais de la voltige au-dessus des toilettes pour éviter de toucher la lunette avec la peau de tes fesses, bien souvent, ton sac il est... par terre. Exposé aux gouttes expulsées par la chasse d'eau, aux germes présentes sur le sol, etc. Et une fois faite ta petite affaire, tu prends ton sac en main, entrant en contact avec ces germes et bactéries. Et tu vas te toucher le visage ensuite (paraît qu'on le fait toustes au moins 5 fois par minute)...

La différence entre des toilettes publiques et ton sac, c'est que y'en a un des deux qui est normalement nettoyé à la javel. Résultat, à moins que tu ne récures ton sac tous les jours, y'a de grandes chances pour qu'il soit un nid grouillant de choses microscopiques pas cool. 

("Ne touchez jamais le fond d'un sac à main de femme. Un tiers d'entre eux contiennent la bactérie coliforme.")

Bref, tu l'auras compris, il vaut mieux faire pipi assis.e, histoire de bien se vider la vessie. Ce n'est pas parce que tes fesses touchent la porcelaine qu'elles vont forcément être assiégées par des microbes, au contraire. Et tant qu'à faire, trouve-toi un sac à main qui passe en machine...

Des bises, Poiscaille !


Pour aller plus loin (Attention contenu cissexiste):




lundi 1 mai 2017

Y'en a marre - Va chier avec ta tolérance !



La tolérance. Ce mot qu'on utilise partout, de plus en plus, pour montrer qu'on "accepte les différences", qu'on est "pas raciste", "pas homophobe", etc. Mais la tolérance, qu'est-ce que c'est ? Qu'est-ce que c'est, sinon mettre une barrière, une position d'infériorité à celleux qu'on "tolère" ?

T'es pas d'accord, Poiscaille ? Alors laisse-moi te citer cette splendide citation d'Albert Jacquard, philosophe, généticien et biologiste émérite :

"Tolérer, c'est accepter du bout des lèvres, c'est bien vouloir, c'est, de façon négative, ne pas interdire. Celui qui tolère se sent bon de tolérer, celui qui est toléré se sent doublement méprisé pour le contenu de ce qu'il représente ou de ce qu'il professe et pour son incapacité à l'imposer. L'intolérance, auto défense du faible ou de l'imbécile, est certes une marque d'infantilisme, mais la tolérance, concession accordée par le puissant sur de lui, n'est que le premier pas vers la reconnaissance de l'autre ; d'autres pas sont nécessaires qui aboutissent à "l'amour des différences"."

Éloge de la différence : La génétique et les hommes


Les mots sont importants, et ces citations le montrent bien, en décortiquant le sous-entendu de la tolérance. Tolérer, c'est accepter en se laissant une réserve. C'est autoriser la différence en y mettant un bémol, une hiérarchisation entre le toléré et le tolérant.
C'est aussi se dédouaner, se montrer bon, un peu comme après une confession. C'est si flatteur de se sentir tolérant. Mais le mépris est là, fort, dédaigneux, hautain. La définition donnée par Le Larousse est sans équivoque : tolérer, c'est considérer avec indulgence quelque chose, un comportement, ne pas le punir, le laisser passer.

C'est étrange, parce que, quand j'étais jeune, dans les années '90, on parlait de respect. Ce vocable était dans les chartes de nos classes, de nos Clubs, dans les discours, dans la culture, la musique, les médias. Au fil du temps, le respect s'est mué en tolérance. Tu la sens venir, la grosse arnaque ?

Tu penses peut-être que c'est pas grand chose, cette nuance sémantique. Que le choix des mots n'est pas bien grave, du moment que y'a un bon fond derrière. Pourtant, la langue française regorge de synonymes, de définitions, de vocabulaire. Cette langue est riche, et nous permet de faire passer des messages au plus près de nos pensées. Pourquoi s'en priver ?

Et surtout, il y a le vécu. Toute ma vie, je me suis sentie "toléré.e". A l'école, parmi mes "ami.e.s", aux scouts, en famille, ... Toute ma vie, je me suis sentie "acceptée sous réserve". Seul.e.s quelques personnes m'ont respectée. En les côtoyant, j'ai enfin senti la puissance du respect, de ses implications, de sa définition intrinsèque, mais aussi de la violence arrogante de la tolérance.

Ce sentiment d'être toujours mal venue mais on-n'a-pas-le-choix-faut-se-la-coltiner, d'être évitée "avec tolérance", il ne m'a jamais vraiment quitté. Toute mon enfance, mon adolescence, ma vie de jeune adulte, j'ai eu l'impression de n'être jamais assez bien pour que les autres m'acceptent à part entière, de tout mon être.

Tu vas me dire que ça n'a pas grand chose à voir avec la tolérance, que ces gens n'étaient que des hypocrites. Et t'aurais raison. Cela dit, cette sensation d'être comme un cheveu dans la soupe, on me le faisait avaler sous de grands principes d'amitié, d'acceptation doucereuse. "On est toustes pareil.le.s". La belle blague. La tolérance, c'est ça. Une belle blague.

Alors, si tu veux émettre des idées d'adhésion à la différence, sans préjugés ni jugements, parle de respect. De bienveillance. De considération de la différence dans sa beauté et sa diversité. J'en ai marre de voir les gens clamer leur tolérance comme s'ielles étaient des grands sages, magnanimes, clairvoyant.e.s. On n'est pas "toustes pareil.le.s". On est "toustes différent.e.s". Allez chier avec votre tolérance et vos bons sentiments guimauve débordants de miel.
On demande votre respect. Pas votre condescendance.


jeudi 23 février 2017

Sélection de produits cosmétiques - Mes trouvailles en Allemagne

Salut Poiscaille !

Aujourd'hui, je vais te faire profiter d'une décortication de produits cosmétiques trouvés lors d'un de mes voyages récents en Allemagne. Céparti !




Labels : NaTrue, Vegan
Aqua, Sodium Coco-Sulfate, Coco-Glucoside, Betaine, Glyceryl Oleate, Citric Acid, Sodium Chloride, Sodium Benzoate, Limonene**, Citrus Aurantium Dulcis Peel Oil**, Potassium Sorbate, Linalol**, Mentha Arvensis Leaf Oil*, Parfum.
* ingrédients issus de la culture biologique contrôlée
** extraits contenus dans les huiles essentielles naturelles

La compo est presque un sans faute ! Seul bémol, la présence de parfum en bout de composition. Il aurait pu être composé des Huiles essentielles de citron vert et de menthe des champs uniquement, dommage.

Mon avis : Un gel douche tendre, à prix encore plus doux. Quand je l'utilise, ma peau est protégée, douce. Et au sortir de la douche aussi ! Sa texture gel tient bien. Seul regret de ma part, son odeur trop mentholée. Je m'attendais plus à une odeur d'agrumes. A part ça, je suis ravi !



Labels : NaTrue, Vegan
Aqua, Glycine Soja Oil*, Butyrospermum Parkii Butter*, Glycerin, Alcohol*, Glyceryl Oleate Citrate, Parfum**, Cetyl Alcohol, Xanthan Gum, Potassium Cetyl Phosphate, Vanilla Planifolia Fruit Extract*, Citrus Tangerina Fruit Water*, Prunus Amygdalus Dulcis Oil*, Tocopherol, Helianthus Annuus Seed Oil, Ascorbyl Palmitate, Linalool**, Benzyl Salicylate**, Limonene**, Coumarin**, Citronellol**, Citral**, Benzyl Alcohol**, Geraniol**, Farnesol**
* ingrédients issus de la culture biologique contrôlée 
** extraits contenus dans les huiles essentielles naturelles

Cette compo est un sans faute cette fois. Les allergènes proviennent des Huiles essentielles, donc sont moins dangereux.

Mon avis : une lotion corporelle à nouveau à prix doux, avec une compo du tonnerre. Elle s'étale très bien, peu de produit suffit pour faire une jambe. Par contre, à nouveau je suis déçue du parfum : je m'attendais à des agrumes, mais le produit sent plutôt l'amande douce. De plus, ma peau est trop sèche pour ce produit, qui ne nourrit pas assez mes jambes. Je le conseille donc aux peaux normales, ou qui n'ont pas trop besoin d'être nourries ou hydratées. A part ces bémols, ce produit est très bon, tout comme la marque. Fonce, Poiscaille !


Labels : NaTrue, Vegan
Aqua, Denat Alcool*, Glycine Soja (Soybean) Oil*, Glycerin, Butyrospermum parkii (Shea) Butter*, Polyglycéryl-3 Dicitrate/Stearate, Cetearyl Alcohol, Dodecane, Plukenetia Volubilis Seed Oil*, Beta Vulgaris Extract, Hydrolyzed Corn Starch, Rhus Verniciflua Peel Wax, Punica Granatum Seed Extract*, Pyrus Cydonia Fruit Extract, Xanthan Gum, Sodium Stearoyl Glutamate, Tocopherol, Helianthus annuus (Sunflower) Seed Oil*, Lactic Acid, Sodium Lactate, Sodium Hydroxide , P-Anisic Acid, Rosmarinus officinalis (Rosemary) Leef Extract*, Parfum (Fragrance)**, Limonene**, Linalool** 
* issu de l' agriculture biologique 
** huiles essentielles naturelles

La compo est presque sans faute, à part la présence de l'alcool dénaturé et du Dodecane. Non seulement l'alcool dénaturé est moyen pour la peau, mais en plus c'est le second sur la liste, donc le plus dosé après l'eau. Dommage. Le Dodecane, lui, est une version naturelle de paraffine, utilisé uniquement s'il est d'origine végétale pour coller aux labels bio. Après recherches sur le net, ce composant a l'air passable, mais il pourrait être polluant ou dangereux pour la santé. Affaire à suivre donc. A éviter ou non, c'est à toi de voir. Enfin, le parfum est issu des Huiles essentielles, un très bon point.

Mon avis : Cette crème est sympa mais me brulotte un peu la peau lors de l'application. Cela dit, cette sensation passe très vite. La crème est un peu légère pour l'hiver, elle convient mieux à ma gueule pour la mi-saison. A part ça, elle s'étale bien, fait son taf. Bref, un chouette produit, pas cher, que j'aurais bien racheté s'il n'y avait pas de Dodecane.


Labels : NaTrue, Vegan
Aqua (Water), Alcohol Denat*, Vitis Vinifera (Grape) Seed Oil, Butyrospermum Parkii (Shea) Butter*, Glycerin, Polyglyceryl-3 Dicitrate/Stearate, Cetearyl Alcohol, Cocos Nucifera (Coconut) Oil*, Dodecane, Plukenetia Volubilis Seed Oil*, Beta Vulgaris (Beet) Root Extract, Hydrolyzed Corn Starch, Caprylic/Capric Triglyceride, Rhus Verniciflua Peel Wax, Punica Granatum Seed Extract*, Euphrasia Officinalis Extract*, Alaria Esculenta Extract, Sodium Hyaluronate, Xanthan Gum, Sodium Stearoyl Glutamate, Lactic Acid, Sodium Lactate, Tocopherol, Helianthus Annuus (Sunflower) Seed Oil*, P-Anisic Acid, Sodium Hydroxide, Rosmarinus Officinalis (Rosemary) Leaf Extract*, Parfum (Fragrance)**, Limonene**, Linalool**
* issu de l' agriculture biologique 
** huiles essentielles naturelles

Pas grand chose à dire sur cette compo, à part la présence de l'alcool dénaturé et du Dodecane.

Mon avis : Idem que la crème de jour, à part que bizarrement ce produit ne me crame pas les yeux quand je l'applique. Au contraire, même. Comme quoi, ma peau ne réagit pitet pas à l'alcool mais à autre chose. Bon produit donc, qui s'étale bien, a une odeur douce... Bref, du bon.


Labels : NaTrue, Vegan
Aqua (Water), Alcohol Denat*, Glycine Soja (Soybean) Oil*, Butyrospermum Parkii (Shea) Butter*, Glycerin, Polyglyceryl-3 Dicitrate/Stearate, Cetearyl Alcohol, Theobroma Cacao (Cocoa) Seed Butter*, Dodecane, Plukenetia Volubilis Seed Oil*, Beta Vulgaris (Beet) Root Extract, Hydrolyzed Corn Starch, Rhus Verniciflua Peel Wax, Punica Granatum Seed Extract*, Xanthan Gum, Sodium Stearoyl Glutamate, Lactic Acid, Sodium Lactate, Tocopherol, Helianthus Annuus (Sunflower) Seed Oil*, P-Anisic Acid, Sodium Hydroxide, Rosmarinus Officinalis (Rosemary) Leaf Extract*, Parfum (Fragrance)**, Limonene**, Linalool**
* issu de l' agriculture biologique 
** huiles essentielles naturelles

La compo ressemble aux deux autres produits de la même marque.

Mon avis : Une bonne crème, qui ne me brûle pas, s'étale bien, a une bonne odeur douce... Bref, rien à signaler !


Labels : NaTrue, Vegan, BDIH, Cruelty free
Aqua (Water), Coco Glucoside, Sodium Coco Sulfate, Lauryl Glucoside, Glyceryl Oleate, Glycerin, Inulin, Aloe Barbadensis Leaf Juice*, Ananas Sativus (Pineapple) Fruit Extract*, Sorbitol, Betaine, Sodium Cocoyl Glutamate, Disodium Cocoyl Glutamate, Glyceryl Caprylate, Citric Acid, Sodium PCA, Potassium Sorbate, Citrus Medica Limonum (Lemon) Peel Extract*, PCA Ethyl Cocoyl Arginate, Parfum (Essential Oils), Limonene.
* issu de l' agriculture biologique 

La compo est un sans faute. Que du bon !

Mon avis : Lui je l'aime d'amour. Non seulement ma peau est douce sous et hors de la douche, mais en plus son odeur est très sympa. La texture est très bien dosée. Je le préfère au gel douche Terra Naturi à cause de son odeur, même si les deux produits sont très bons. Bref, un coup de coeur pour moi.


Labels : NaTrue, Vegan, BDIH, Cruelty free
Aqua (Water), Sodium Coco-Sulfate, Lauryl Glucoside, Coco-Glucoside, Inulin, Aloe Barbadensis Leaf Juice*, Citric Acid, Betaine, Maris Sal (Sea Salt), Glyceryl Oleate, PCA Glyceryl Oleate, Ginkgo Biloba Leaf Extract*, Olea Europaea (Olive) Fruit Oil*, Arginine, Glycerin, Potassium Sorbate, Phytic Acid, PCA Ethyl Cocoyl Arginate, Parfum (Fragrance)**
* issu de l' agriculture biologique
** huiles essentielles naturelles

Et encore un sans faute pour la compo !

Mon avis : Lui je l'aime d'amour aussi. Non seulement il est agréable à utiliser, mais en plus son odeur est très sympa. Sa texture gel tient bien, sans s'étaler quand on le lui demande pas. J'utilise un après-shampoo ensuite, et mes cheveux sont doux, crissent sous les doigts, sont brillants... Bref, un coup de coeur pour moi.


Pour tous ces produits, j'ai dû payer 17.30€, ce qui est vraiment peu pour des produits bio et labellisés. Je suis un peu déçue par les crèmes de la marque Sante, mais à part un ingrédient inconnu et polémique sur le net, je m'en sors bien !
Les cosmétiques en Allemagne, même en supermarché, valent le coup de s'y attarder. Par contre, ne fais pas comme moi, Poiscaille ; autant y'a parfois des marques avec des emballages dans plusieurs langues, autant ce n'est clairement pas le cas de tous. Il vaut donc mieux avoir un petit lexique ou connaître la traduction de certains mots (peau normale, peau sèche, etc.) pour s'en sortir.
Aussi, vise les produits avec des labels bio, vegan, NaTrue, Nature & Progrès, etc. Ce sont des valeurs bien plus sûres que ce qui traîne dans les rayons de nos magasins.

Et, last but not least, les produits Weleda sont beaucoup moins chers là-bas que chez nous... ;-)